Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.


POUR CEUX QUI RESTENT
COMÉDIE de Pascal Elbé, mise en scène par Charles Berling, avec Jean-Claude Dreyfus, Pascal Elbé, Valérie Benguigui, Marc Bodnar et Maud Le Grevellec.
Pour ceux qui restent... il y a la vie! Comédie contemporaine sur l'amitié, cette liaison fragile, qu'il faut entretenir. C'est l'histoire de quelques amis qui se sont endormis sur leurs relations. Ils se fréquentent depuis toujours dans un fatras de malentendus et de négligences jusqu'à ce que survienne une petite tragédie mortelle.
THÉÂTRE DE LA GAITÉ-MONTPARNASSE
26, rue de la Gaîté
75014 PARIS
M° Gaîté / Edgar Quinet
Tél: 01 43 20 60 56
Web: www.gaite.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 06/10/2005 au 31/12/2005.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 31/12: du Mardi au Samedi à 21h30. Matinée le Dimanche à 15h00. Places de 35 à 15€. Durée 1h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Deux articles en rapport avec ce spectacle :

  > Charles Berling Interview par François Varlin, parue le 14/12/2005.
  > Pascal Elbé Portrait par Frédéric Maurice, paru le 28/10/2005.

Derniers commentaires des adhérents
Claire-Cécile G. a écrit le 29/12/2005 à 18h52
    Qu'on ne saurait recommander??! Et bien nous étions trois et avons ri. Le jeu de JC Dreyfus est irrésistible, sans dire grand chose, il a une présence ... Les autres acteurs ne faisant pas pâle figure à côté pour autant : soirée très agréable vraiment.
Jean-François D. a écrit le 25/12/2005 à 11h25
    Une pièce qu'on ne saurait recommander. Dommage.
Antonio P. a écrit le 20/12/2005 à 20h59
    Pour ceux qui restent, s'il en reste ... Allez-y, c'est trop bon !
Haut