Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Pascal Elbé
J’aimerais être l’ami de Pascal Elbé
Après plusieurs passages remarqués au cinéma, Pascal Elbé revient sur les planches du théâtre de la Gaîté avec "Ceux qui restent".Une comédie dramatique qui remet à l'heure les pendules de l'amitié.
À la mi-juin, sur les colonnes Morris, son regard sombre toisait celui de Jean Dujardin dans la comédie policière L'Amour aux trousses ; cette année, il était la tête d'affiche du film noir Les Mauvais Joueurs et au début du printemps, on le retrouvait dans Tout pour plaire. Pascal Elbé s'installe tranquillement et durablement dans la liste des comédiens français qui comptent. Pour l'interview qu'il accorde à Tatouvu, il s'est assis à la terrasse d'un café de l'avenue Trudaine, col relevé et lunettes noires. Cabotinerie ? Pas forcément. Pascal Elbé aime d'abord les choses simples et les valeurs sûres. L'amitié est de celles-là. C'est sans doute pour cette raison qu'il en a fait le thème de sa pièce.
Arrivé à Paris à 18 ans, c'est d'abord le théâtre qui lui a donné l'occasion de faire ses premières armes. Dans Phèdre à repasser de Pierre Dac, puis Tout baigne et Charité bien ordonnée qu'il a montée avec des amis. Il a eu le grand bonheur de toujours pouvoir vivre de son métier : "C'est l'écriture qui m'a équilibré. C'est une manière d'exister et de se construire. J'avais besoin de ne pas vivre seulement dans le regard des autres."
Auréolé d'une nomination aux César comme meilleur jeune espoir masculin en 2003 pour Père et Fils avec Philippe Noiret, la profession commence à le regarder d'un œil plus que bienveillant. Ainsi, sa pièce écrite il y a quatre ans peut enfin se monter. Il y extériorise toutes ses théories sur l'amitié.
"À l'époque, je travaillais avec quelqu'un qui, au nom de l'amitié, se permettait beaucoup de choses. Souvent l'amitié rend aveugle. L'amitié, ça s'entretient aussi. Pour raconter ça, il fallait un prétexte : j'ai choisi la disparition brutale d'un ami. Tout le monde a réagi de manière assez forte, y compris Charles Berling, qui signe la mise en scène : lui aussi a un ami trop envahissant qui lui bouffe la vie. De nos jours, l'amitié est quelque chose de très fort, mais elle est devenue trop souvent un palliatif à la famille. J'adhère à la formule "Quand mon ami est borgne, je le regarde de profil" : je l'accepte comme il est, mais je ne peux pas tout accepter non plus."

Quand on lui demande si le succès a changé ses rapports avec ses amis, Pascal Elbé avoue que "quand on réussit et qu'ils ne réussissent pas, ça les renvoie à leur propre échec, créant une hiérarchie un peu bizarre, de la jalousie, mais seulement avec les amis du métier. Quant à ceux qui sont intéressés, je les vois venir de loin."

Est-ce qu'il se considère comme un bon ami ? "Oui, parce que je prends le temps d'écouter." J'aimerais être l'ami de Pascal Elbé.
Portrait par Frédéric Maurice
Paru le 28/10/2005

-
Haut