Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.


AMÉRIQUE (L')
COMÉDIE DRAMATIQUE de Serge Kribus, écrite pour un spectacle conçu et mis en scène par Bruno Abraham-Kremer, avec John Arnold et Bruno Abraham-Kremer; à la guitare électrique et au chant: Claire Deligny, costumes de Marguerite Bordat.
Fin des années 70. Jo vit à Paris, c’est sa chambre! Il bricole au jour le jour, il fume, il sait se battre, voler des bagnoles, et aimer les filles. Il n’a peur de rien. Du moins, c’est ce que croit Babar lorsqu’il le rencontre. Babar vient de Bruxelles. Il est étudiant en médecine, idéaliste et révolté. Il a peur de tout… même d’aimer les filles. Ensemble, en quête de nouvelles expériences, ils iront toujours plus loin… à la rencontre d’eux-mêmes. Et si "l’Amérique c’était peut-être pas en Amérique"?
STUDIO DES CHAMPS-ELYSEES
15 avenue Montaigne
75008 PARIS
M° Alma Marceau
Tél: 01 53 23 99 19
Web: www.comediedeschampselysees.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 09/09/2005 au 31/12/2005.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 31/12: du Mardi au Samedi à 20h30, le Dimanche à 15h30. Places de 30 à 20€. Durée 1h40.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Bruno Abraham-kremer Interview par François Varlin, parue le 24/10/2005.

Derniers commentaires des adhérents
Elise D. a écrit le 20/12/2005 à 16h26
    Un rare moment de théatre et deux interprétations magistrales. Un accompagnement musical à la guitare et une mise en scène épurée pour un road movie théatrel à ne pas manquer.
Gérard N. a écrit le 19/12/2005 à 19h17
    Des acteurs extraordinaires, qui arrivent à nous maintenir en haleine pendant une heure trois quarts sans un instant de répit.
    Mais à déconseiller aux dépressifs.
Haut