Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.

Public
Averti
Sujet
Instructif

SAINTE JEANNE DES ABATTOIRS
(moyenne sur 2 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Bertolt Brecht, mise en scène de Bernard Sobel, avec Jérémie Bédrune, Olivier Bernaux, Priscilla Bescond, Chloé Chevalier, Christophe Degli Esposti, Adama Diop, Caroline Espargilière, Eva Hernandez, Vimala Pons, Noémie Rosenblatt, Sylvain Sounier, Marianne Téton, Clio Van De Walle et Slimane Yefsah.
Brecht est un grand poète et il est temps aujourd’hui de l’écouter autrement. Sainte Jeanne des Abattoirs est une fresque implacable sur l’Amérique de 29, la crise, le système qui broie l’homme. La jeunesse des interprètes ajoute à l’émotion de ce poème impitoyable.
MC 93 BOBIGNY
1 boulevard Lénine
BP 71
93000 BOBIGNY
M° Bobigny-Pablo Picasso
Tél: 01 41 60 72 72
Web: www.mc93.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 29/09/2008 au 19/10/2008.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 19/10: Lundi, Mardi, Vendredi et Samedi à 20h30, Dimanche à 15h30. Places à 25€. Durée 3h00.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Sainte Jeanne des abattoirs Zoom par Manuel Piolat Soleymat, paru le 02/10/2008.

Derniers commentaires des adhérents
Joëlle A. a écrit le 08/10/2008 à 17h29
      Note =
    Une pièce qui résonne avec l'actualité de la crise financière actuelle et de ce fait riche d'enseignement sur notre époque. Une très belle énergie et un fort engagement émerge du jeu des acteurs. Mise en scène originale, prenante. Une pièce dont on se souvient. A voir : trois heures qui passent vite...
Francine N. a écrit le 05/10/2008 à 10h46
      Note =
    Il faut y aller en ces temps de crise pour voir combien Brecht est d'actualité, et les titres récents de Libération brandis par les acteurs le montrent bien. La mise en scène est efficace : une scène centrale, en couloir, entre les gradins qui se trouvent face à face. C'est une contrainte qui oblige à se passer de décors et donne une grande proximité aux acteurs, tous excellents, qui évoluent aussi derrière les spectateurs. La fameuse "distanciation brechtienne" est marquée par le fait que plusieurs acteurs jouent successivement le même rôle, et le texte reste parfaitement compréhensible. C'est une pièce très dure sur le capitalisme et on ne peut s'empêcher de penser sans cesse à la crise économique actuelle...
    Un bémol : la pièce dure trois heures sans entracte et on est assis sur des gradins sans dossier, très durs, avec juste des coussins plutôt fins. C'est peut être pour cela que j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs sur la fin.
Haut