Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

Photo: D.R.

Humour
Subtil
Sujet
Instructif

ANTICHAMBRE (L')
(moyenne sur 67 notes)

COMÉDIE DRAMATIQUE de Jean-Claude Brisville, mise en scène de Christophe Lidon, avec Roger Dumas, Danièle Lebrun et Sarah Biasini.
Louis XIV est mort depuis longtemps. Le soleil est éteint. Maintenant le pouvoir (ou contre-pouvoir comme on veut) n'est plus à Versailles mais à Paris dans les salons; ce sont quelques femmes parmi les plus fines qui tiennent ces salons où se rassemblent les meilleurs esprits de l'Europe et les plus éclairés. Madame du Deffand et sa nièce Julie de Lespinasse comptent au nombre des plus célèbres de ces femmes. Un moment très liées, elles vont bientôt s'opposer et se disputer leurs amis: d'Alembert, Turgot, Diderot, le président Hénault... Elles se livrent une joute oratoire implacable où leur intelligence et leur humour s'expriment à merveille par la grâce et la plume acérée de l'auteur.
THÉÂTRE HÉBERTOT
78 bis, bd des Batignolles
75017 PARIS
M° Villiers/Rome
Tél: 01 43 87 23 23
Web: www.theatrehebertot.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 01/02/2008 au 29/06/2008.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 29/6: du Mardi au Samedi à 21h00, Samedi à 18h00 et Dimanche à 16h00. Places à 43€. Durée 1h35.

CONDITIONS ADHÉRENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Deux articles en rapport avec ce spectacle :

  > L’Antichambre Dossier par Jeanne Hoffstetter, paru le 29/04/2008.
  > Danièle Lebrun Portrait par Marie-Céline Nivière, paru le 24/03/2008.

Derniers commentaires des adhérents
Jeanne-Marie G. a écrit le 26/06/2008 à 11h59

  Note =
Décor en carton qui tremble à chaque ouverture et fermeture de portes. Christophe Lidon nous sert une mise en scène sans trop d'originalité (hormis le décor qui étouffe, lentement, Danièle Lebrun dans sa vieillesse). Le texte, par contre, est très ciselé et les idées nombreuses et intéressantes sur le siècle des lumières, les salons littéraires, le conflit des générations (déjà) et la solitude. Danièle Lebrun est resplendissante, fine, élégante comme d'habitude. Le rôle de Roger Dumas lui va comme un gant puisqu'il incarne un gentil. Je suis très réservée quant à Sarah Biasini. On ne sait pas trop si elle rit ou pleure car ses expressions sont similaires.
Marie-Laure C. a écrit le 24/06/2008 à 23h49

  Note =
Un beau moment de théâtre qui vaut essentiellement pour la géniale danièle Lebrun et pour un texte subtile et drôle
Thérèse L. a écrit le 04/06/2008 à 09h00

  Note =
tres bonne pièce écrite dans le goût des salons du 18eme siècle une reussite comme l'etait la rencontre de M. Descartes avec M.Pascal le jeune
(dans le goût du 17eme) a voir et sans doute revoir
Béatrice G. a écrit le 22/05/2008 à 22h02

  Note =
beau spectacle avec 3 bons acteurs qui restituent à merveille l'esprit salon du 18 è , une piéce de théatre fort agréable
Gisèle V. a écrit le 19/05/2008 à 13h59

  Note =
Très bon spectacle;d'excellents acteurs au service d'un texte plein de subtilités
Voir tous les commentaires