Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Public
Grand public

ANCIEN MALADE DES HÔPITAUX DE PARIS
(moyenne sur 148 notes)
TEXTE(S) de Daniel Pennac, mise en scène de Benjamin Guillard, avec Olivier Saladin.
Cette nuit-là, le docteur Galvan trouva la foi médicale, la perdit, la retrouva, la perdit à nouveau, et ainsi de suite car la nuit fut longue. Il fallait qu'il le raconte à quelqu'un. Désolé que ce soit vous.
-
THÉÂTRE DE L'ATELIER
1 place Charles-Dullin
75018 PARIS
M° Anvers/Abbesses/Pigalle
Tél: 01 46 06 49 24
Web: www.theatre-atelier.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 21/03/2015 au 02/07/2016.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 2/7: du Mardi au Samedi à 19h00. Places de 37 à 17€. Durée 1h15.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Olivier Saladin Portrait par Jeanne Hoffstetter, paru le 18/05/2016.

Notes des adhérents
92
43
5
5
3
Derniers commentaires des adhérents
marie78 a écrit le 08/08/2016 à 14h33
    Note =
    Olivier Saladin en très grande forme pour un spectacle très original sur fond de maladie!mais que l'on se rassure, c'est très drôle.
Thierry J. a écrit le 25/06/2016 à 09h40
      Note =
    N'hésitez pas à aller voir ce spectacle. Une heure quinze de rire et ça fait du bien !
Christine C. a écrit le 20/06/2016 à 08h38
      Note =
    Symathique, très bien interprété mais rien d'exceptionnel
Max G. a écrit le 18/06/2016 à 17h17
      Note =
    Ce monologue est très bien interprété.On rit.Beaucoup de talent.A voir
Françoise B. a écrit le 18/06/2016 à 15h42
      Note =
    Il me semble que pour vraiment apprécier la satire féroce qui est faite du milieu hospitalier et en rire, il est préférable de ne pas avoir été concerné de prés ou de loin par cet univers, sinon, on ne peut qu'être renvoyé à des situations avec lesquelles il est difficile de prendre de la distance pour arriver à en rire.
    Je dirais donc que ce n'est pas pour tout public...
    À la lecture de certains commentaires, je m'attendais à beaucoup rire, et ça n'a pas été le cas du tout. Je n'ai ri que vers la fin.
    Je reconnais le talent d'Olivier Saladin qui porte ce texte d'une façon magistrale, avec un jeu excessif qui convient bien à la satire.
Voir tous les commentaires
Haut