Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


AIDE-MÉMOIRE (L') - Atelier
(moyenne sur 44 notes)
COMÉDIE de Jean-Claude Carrière, mise en scène par Ladislas Chollat, avec Sandrine Bonnaire et Pascal Gréggory.
Il est l'ordre, elle est la liberté. Il note tout de peur d'oublier. Elle ne sait pas de quoi sera fait demain. Tout les oppose et personne ne pouvait imaginer qu'ils pourraient s'aimer. Cela pourrait être une comédie romantique. C'est une fable magique qui parle du mystère de la rencontre entre deux êtres.
-
THÉÂTRE DE L'ATELIER
1 place Charles-Dullin
75018 PARIS
M° Anvers/Abbesses/Pigalle
Tél: 01 46 06 49 24
Web: www.theatre-atelier.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 25/03/2014 au 17/05/2014.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h40.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Pascal Greggory Portrait par Jeanne Hoffstetter, paru le 03/05/2014.

Derniers commentaires des adhérents
Roger S. a écrit le 07/05/2014 à 20h49
      Note =
    Bon spectacle. Seul problème: Sandrine Bonnaire ne parlait pas assez fort pour que je comprenne tout ce qu'elle disait. Pourquoi ne pas lui fournir un petit micro?.
Stéphane G. a écrit le 07/05/2014 à 09h25
    Note =
    Pièce très originale et déroutante avec un duo d acteurs touchant. Pascal Grégory est excellent
Michel D. a écrit le 06/05/2014 à 16h22
    Note =
    J'ai bien lu les commentaires précédents et les réserves émises reflètent l'opinion de la plupart des critiques parisiens!
    Peut-être, Pascal Gréggory dont on n'a plus à faire l'éloge au théâtre, tant ses prestations dans les pièces de Jean Marie Koltès notamment, nous ont fait côtoyer les sommets de textes exigeant une parfaite maitrise sous la conduite de Patrice Chéreau, peut-être n'est il pas le comédien qu'on attendait pour ce rôle, mais je l'ai trouvé convaincant dans cette pièce qui aurait cependant dû être quelque peu réécrite pour gommer son côté soixante huitard, qui est cependant, à plusieurs égards beaucoup plus profond qu'il n'en a l'air.
    La pièce a été créée en 1968 au théâtre de l'Atelier par Delphine Seyrig et Henri Garcin avec un grand succès critique et public, puis reprise dans les années 90 par Fanny Ardant et Bernard Giraudeau, couple qui faisait merveille sur cette partition.
    Quant à Sandrine Bonnaire, je l'ai trouvé lumineuse et perchée, barrée à souhait dans le rôle de Suzanne ( un vrai clin d'oeil car "A nos amours" de Pialat, qui l'avait révélée, devait s'appeler "Suzanne" à l'origine du script), le naturel lui va si bien, les moments de comédie et d'émotion sont ceux où elle déploie le meilleur d'elle même et je parie qu'elle entame ainsi un nouveau parcours au théâtre, car on ressent qu'elle a du plaisir à être sur les planches.
    A vous de juger...sur pièce, j'allais dire, sur place, assurément!
Daniel M. a écrit le 05/05/2014 à 00h27
      Note =
    Deux excellents acteurs.
    Sandrine Bonnaire est radieuse
Chantal T. a écrit le 03/05/2014 à 12h55
      Note =
    Pas une bonne mise en scène et je n'ai pas trouvé S. Bonnaire dans le juste ton...
Voir tous les commentaires
Haut