Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Constellations
au théâtre Petit Saint-Martin
C'est l'histoire d'une rencontre entre un apiculteur et une physicienne lors d'un barbecue. C'est une histoire d'amour, de temps et d'instants, une histoire ouverte sur tous les possibles... Une pièce audacieuse, ludique et émouvante du jeune auteur Nick Payne, inspiré dans ce jeu d'écriture par la physique quantique. Marie Gillain et Christophe Paou, dirigés par Marc Paquien s'y donnent la réplique.
Christophe Paou
Comédien, il partage son activité professionnelle entre cinéma, télévision et théâtre. Il compte aussi à son actif la réalisation de courts-métrages. « Cette pièce est assez déstabilisante mais j'adore ça, aussi bien en tant qu'acteur que spectateur, être déséquilibré, puis comprendre et retrouver mon équilibre. C'est justement ce que propose Constellations avec sa forme assez ludique qui peu à peu nous entraîne vers quelque chose de beaucoup plus dense. C'est une belle histoire de rencontre et d'amour dans laquelle se glissent des thèmes universels comme la solitude, le temps, la maladie, l'environnement... en ménageant à chaque instant une ouverture sur tous les possibles qui s'offrent à nous : On ne s'y attend pas, et pourtant tout d'un coup, voilà ça arrive. Tout ça passe par l'écriture, ces phrases qui se répètent et dans lesquelles un détail change et fait que l'on se retrouve ailleurs. L'auteur s'est inspiré de la physique quantique et a aboli le temps, on ne sait plus exactement ce qui est arrivé et quand... C'est brillant et non dénué d'humour. C'est une traversée tragi-comique qui pose des questions essentielles sans apporter de réponses, les portes restent ouvertes, chacun est un peu face à lui même, et ça c'est bien !»

Marc Paquien
«La mise en scène pour moi, c'est avant tout regarder les autres, et écouter l'écriture. Lorsque l'acteur commence à s'en emparer, à la faire vivre, c'est un moment absolument magique.» La pièce de Nick Payne -gros succès à Londres lors de sa création en 2012- a tout pour réjouir ce passionné de la dramaturgie britannique vers laquelle il revient régulièrement. «Je ressens une profonde empathie pour ce théâtre qui a une manière très audacieuse de saisir la forme et les idées, qui est aussi un théâtre pour les acteurs ! Moi, je n'arrête pas de me questionner sur ce qu'est l'acteur, sur ma relation avec lui. "Constellations," à travers sa forme très originale, est une manière très simple de montrer que l'être humain a dans chaque moment de sa vie une infinité de possibles, une infinité d'êtres en lui qui peut le mener à vivre une multitude d'histoires. Mais ce ne sont pas du tout des sketchs, tout passe par le langage et ses variations infimes, par l'humeur des personnages. Ce qui est certain c'est que nous ne devons pas chercher à être plus intelligents que l'auteur ou plus forts que le texte, il ne faut pas perdre de vue que c'est avant tout une comédie comme les Anglais savent les faire, une histoire d'amour à la fois mystérieuse, profonde et très, très positive. J'ai choisi Marie Gillain et Christophe Paou, que je connais bien personnellement, parce que ce sont deux personnes magnifiques, vraies, aux parcours d'artistes très différents et ça m'intéressait que leurs deux personnalités se rencontrent sur scène.
Dossier par Jeanne Hoffstetter
Paru le 19/03/2016

-
Haut