Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


ÉPHÉMÈRES (LES)
(moyenne sur 4 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE proposée par Ariane Mnouchkine, musique de Jean-Jacques Lemêtre, assistant à la mise en scène Charles-Henri Bradier, avec la Troupe du Soleil.
Le monde explose autour de nous… et nous, nous tentons de faire un spectacle sur… sur quoi au fait? Si je te disais que les comédiens et moi-même nous sommes retrouvés travaillant sur… presque rien. Ce presque rien que nous appelons malheur, bonheur, souvent regrets, parfois heureusement révélations. Nos petites apocalypses. Nos sillages à peine tracés que déjà ils ont disparu. Nos traces, aussi invisibles que celle d’un serpent sur le sable. Je ne sais pas pourquoi j’ai eu envie de t’écrire cette lettre. J’ai eu 60 ans cette année. Je suis la plus âgée. La benjamine a 20 ans. Entre elle et moi, il y a maintenant tous les âges. (…)
-
Réserver des places
Cartoucherie - Soleil
Bois de Vincennes
route du Champs de Manoeuvre
75012 PARIS
M° Château de Vincennes / Navette
Tél: 01 43 74 24 08
Web: www.theatre-du-soleil.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 01/03/2008 au 20/04/2008.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 20/4: du Mercredi au Vendredi à 19h30, Samedi à 15h00 et Dimanche à 13h00. Places de 50 à 25€. Durée 3h15.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Suzanne D. a écrit le 08/03/2008 à 12h08
      Note =
    Ariane Mnouchkine : j'en avais entendu parler, je n'en avais jamais rien vu. je suis allée voir le 2e recueil - sans avoir vu le 1er-, j'ai été sidérée par l'authenticité des acteurs, la force de la démonstration et l'intensité des émotions, le tout renforcé par une mise en scène originale et une musique particulièrement collée à l'évènement. C'est effectivement du très grand théâtre et une belle maîtrise de l'art. Si l'on ajoute le lieu magnifique et magique, les sourires et la disponibilité des acteurs / serveurs au moment de la restauration, cela fait que c'est à regret j'ai vu arriver la fin des 3H15 de spectacle. J'y retournerai, c'est sûr !
Danièle I. a écrit le 03/03/2008 à 13h01
      Note =
    Je suis complètement d'accord avec les commentaires de Vincent G. Je me suis ennuyée au cours des 3h30 de la première partie de l'intégrale... Je suis partie ensuite; bien sûr il y a le dispositif scénique (encore qu'on avait déjà vu ça sans le dernier caravansérail!), bien sûr il ya le jeu des acteurs, bien sûr il y a l'extrêm sens du détail dans les décors, mais ça ne suffit pas à faire du théâtre. Il faut encore avoir autre chose à dire qu'illustrer toutes les vilains facettes de la vie... Que du malheur dans ce théâtre, de la femme battue à l'abandon du foyer en passant par les divorces et le déchirement pour se partager les enfants. Moi j'aime le théâtre qui me fait rêver ou rfléchir, au choix mais qui ne se contente pas de me tirer une larme comme n'importe quelle série télé.
Eric S. a écrit le 18/02/2008 à 17h09
    Note =
    Je me manifeste dans le but de contrebalancer l'avis précédent. J'ai vu l'an dernier la deuxième partie de ce spectacle. C'est du beau, du très beau Mnouchkine : une oeuvre collective où sont montrées des tranches de vie. Rien de prétentieux dans ces Ephémères là, certes bien moins intellectuels que certains autres grandes épopées du Théatre du Soleil mais remplis d'humanité et d'émotion. Le dispositif scénique est inventif. L'endroit est incroyable. Je n'ai pas vécu la rencontre d'un mythe déchu mais une formidable expérience de spectateur.
Vincent G. a écrit le 18/02/2008 à 16h41
      Note =
    Vu l'année dernière à la Cartoucherie: des tableaux qui se succèdent sur des plateaux à roulettes. Comment à partir de "rien" mettre en scène néant et vacuité pendant 1h30 (c'est déjà trop) ou 3h -au choix : mais peut-être la version longue a-t-elle été supprimée depuis ? Et puis il y a les décibels plaintifs ou disgracieux du crincrin de l'inspiré Lemetre. C'était ma première rencontre avec la déesse Mouchkine: jusqu'où doit-on vénérer aveuglément un mythe ?
Haut