Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


BEL INDIFFÉRENT (LE)
(moyenne sur 6 notes)
TEXTE(S) de Jean Cocteau, mise en scène de Thierry Harcourt, avec Jean-Edouard Lipa, Lucy Harrison et Gilles Baissette au piano.
Trente-cinq minutes au cœur du réalisme poétique "à la française". L'amour absolu, celui qui soumet, qui fait souffrir, un des fleurons de cette littérature théâtrale. Une chanteuse célèbre – le rôle avait été créé pour Piaf – rentre dans sa chambre d'hôtel et le masque tombe. La réalité, la fiction, un voile fragile.
-
THÉÂTRE 14
20, avenue Marc-Sangnier
75014 PARIS
M° Porte de Vanves
Tél: 01 45 45 49 77
Web: theatre14.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 08/01/2008 au 23/02/2008.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 23/2: Mardi, Mercredi, Vendredi et Samedi à 20h30, Jeudi à 19h00 et Samedi à 16h00. Places à 23€. Durée 1h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Lucy Harrison Zoom par Jeanne Hoffstetter, paru le 28/01/2008.

Derniers commentaires des adhérents
Anne B. a écrit le 22/02/2008 à 14h34
    Note =
    vu récemment. Pas mal du tout! LA chantreuse a un sacré coffre (pas vraiment besoin de micro!). un peu... déroutant comme idée!
Michèle B. a écrit le 21/02/2008 à 22h58
      Note =
    J'ai vu ce spectacle ce soir, et j'avoue être quelque peu déçue !
    La prestation musicale est de qualité : belle voix, beaucoup de classe, mais le passage à la partie jouée sonne faux !
    C'est trop tranché, on a du mal à y croire...
    Ca ne laisse pas indifférent sur le moment, mais cela ne laissera pas un souvenir indélébile non plus...
Anne D. a écrit le 15/02/2008 à 10h07
      Note =
    J'ai passé une excellente soirée, en effet, Lucy Harrison est une belle et grande artiste, si sa voix un peu "engorgée" par un vrai rhume ça ne l'a pas empêchée d'assurer son récital du début ainsi que le long monologue devant son "bel indifférent" devant lequel elle s'avilira pour tenter de le retenir. (le CD avec quelques chansons est vendu au théâtre)
Roger V. a écrit le 22/01/2008 à 11h32
      Note =
    L'idée de mettre un tour de chant au début de la pièce est excellente.
    L'interprète a beaucoup de classe en tant que chanteuse et en tant qu'actrice.
    L'ensemble est bien.
Pascale B. a écrit le 13/01/2008 à 21h34
      Note =
    C'est une "pièce" très étrange, un peu comme si l'on assistait à un bout de vie, cela m'a mise je l'avoue assez mal à l'aise mais sans doute parce que l'interprétation est bonne. mais cette femme qui ne peut sublimer son art que dans les affres de sa tragédie amoureuse a quelques choses de triste, mais c'était Piaf alors, d'autres lieux, d'autres temps...
Voir tous les commentaires
Haut