Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


HISTRIONS (LES)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Marion Aubert, mise en scène Richard Mitou, avec Marion Aubert, Cécile Auxire-Marmouget, Philippe Baron, Frédéric Borie, Élodie Buisson, Hervé Dartiguelongue, Capucine Ducastelle, Frédérique Dufour, Marion Guerrero, Laurent Joly, Sébastien Lagord, Marc Pastor, Nicolas Pichot, Sophie Rodrigues, Flore Taguiev et Mathieu Zabé.
Premier épisode d’une immense saga qui partirait de notre époque pour s’échouer vers 2076. Une histoire de genèse, forcément. Du Big Bang à nos jours, une grande fresque pour une vingtaine d’acteurs et un quatuor de musiciens. Ce sont nos histrions contemporains, nos bouffons, nos artistes, nos menteurs, parce qu’il faut bien réinventer le Monde pour arriver à y survivre…
-
THÉÂTRE NATIONAL DE LA COLLINE
15, rue Malte-Brun
75020 PARIS
M° Gambetta
Tél: 01 44 62 52 52
Web: www.colline.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 19/09/2006 au 28/10/2006.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 28/10: Mardi à 19h00, du Mercredi au Samedi à 20h00. Places à 27€. Durée 3h00.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Chantalle M. a écrit le 27/09/2006 à 18h31
    Si la première partie eveille tout d'abord la curiosité et l'intèrêt le spectacle m'est ensuite apparu comme insupportable: logorrhée irrepressible enfant dégénéré du"Bal" de Vauthier et de Novarina. Le monologue de la 2de partie est un plaidoyer prodomo indigne d'un auteur.
    Alain.M
Francine N. a écrit le 23/09/2006 à 17h26
    J'ai vraiment beaucoup aimé, surtout la première partie. Le texte est excellent, extrèmement inventif tout comme la mise en scène. Les 20 acteurs jouent de façon totalement collective. Ily ajuste un grand monologue dans la seconde partie qui casse un peu le rythme, sinon on ne voit pas passer les trois heures.
    J'ai été enthousiasmée par ce spectacle, qui est du "vrai" théâtre. Allez-y.
Haut