Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


PYGMALION
COMÉDIE de George Bernard Shaw, adaptation de Claude-André Puget, mise en scène de Nicolas Briançon, avec Barbara Schulz, Nicolas Vaude, Danièle Lebrun, Henri Courseaux, Bruno Henry, Pierre-Alain Leleu, Jean-Paul Lopez, Odile Mallet, Maurine Nicot, Catherine Alcover et Fleur Houdinière.
Écrite en 1912, George Bernard Shaw nous transporte dans l'univers satirique de la haute bourgeoisie londonienne et pose la question du rôle déterminant du langage (surtout la prononciation) et de la culture dans la discrimination entre les classes sociales. Henry Higgins, professeur de phonétique, se donne la gageure avec son nouvel ami, le colonel Pickering de transformer, par ses méthodes d'apprentissage, le langage et les manières de Liza Doolittle, petite marchande de fleurs issue des bas-fonds de Londres. Il prétend ainsi pouvoir la métamorphoser en lady et même la faire passer pour une "duchesse" en un temps record: six mois d'entraînement intensif.

© visioscene.com
-
Réserver des places
THÉÂTRE LIBRE
4 boulevard de Strasbourg
75010 PARIS
M° Strasbourg Saint Denis
Tél: 01 42 38 97 14
Web: www.le-comedia.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 28/01/2006 au 01/07/2006.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 1/7: du Mardi au Vendredi à 20h30, le Samedi à 21h00. Matinée le Samedi à 17h30. Places de 52 à 15€. Durée 2h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Barbara Schulz Interview, parue le 07/04/2006.

Derniers commentaires des adhérents
Philippe C. a écrit le 20/06/2006 à 13h41
    Bof bof bof. Je m'attendais à mieux. Le début est ennuyeux. Ca s'arrange un peu par la suite mais ca reste globalement décevant. Seule note positive : Danièle LEBRUN, qui est comme d'habitude merveilleuse. Dommage que son role soit si court...
Daniel G. a écrit le 19/05/2006 à 09h46
    Ceux qui ont adorés le film My Fair Lady, seront ravis de voir cette pièce. très belle mise en scène, beau décor et superbes costumes. C'est une production à gros budget. Nicolas Vaude est surprenant dans ce rôle peu évident à jouer. Danièle Lebrun est extraordianire, comme d'habitude. En revanche, Barbara Schultz est décevante. Erreur de casting à mon avis. Ce genre de rôle ne lui va pas. Allez voir ce spectacle quand même !
Luc M. a écrit le 23/04/2006 à 12h29
    J'ai passé une excellente soirée avec Pygmalion, d'autant plus que j'étais très bien placé (Merci Starter !). C'est vrai que quelques répliques nous échappent ce qui est dommage pour un si beau texte, mais on apprécie le jeu des acteurs qui nous emportent avec eux. Danièle Lebrun, Henri Courseaux, Jean-Claude Barbier sont excellents de justesse, Barbara Schulz nous émeut et Nicolas Vaude nous transmet son énergie. Le tout dans des décors somptueux qui changent de façon originale.
Delphine B. a écrit le 21/04/2006 à 10h19
    Quand on connaît la richesse de la scène théâtrale Parisienne on se demande pour quelles obscures raisons cette piece a obtenu 8 nominations aux Molières??? Rien ne le justifie : ni l'interpretation des comediens que je qualifierais de correcte mais sans plus, ni la mise en scène des plus convenue, ni la salle à la qualité sonore déplorable (on entend mieux les chuchotements des spéctateurs que certaines repliques des comédiens)....peut être les decors et les costumes!
    Je trouve honteux que les Molières mettent l'accent sur une pièce qui bénéficie déjà d'une couverture médiatique importante et de moyens conséquents alors qu'il existe d'autres spéctacles sur lesquelles l'attention du grand public mériterait d'être attirée.
Jeanne-Marie G. a écrit le 20/04/2006 à 16h31
    Décors astucieux,costumes magnifiques, Danièle Lebrun toute en finesse et Henri Courseaux très sympathique. De son côté Barbara Schulz fait tout ce qu'elle peut pour avoir de la gouaille mais elle est si délicate et si fragile qu'on n'y croit peu. La seconde partie du spectacle sert mieux son talent.
    Par contre, la mise en scène de Nicolas Briançon et l'interprétation de Nicolas Vaude sont étonnantes. Faire du Dc Higgins une tête à claques, un goujat de première, un misogyne exacerbé, nerveux, antipathique à ce point est une superbe trouvaille. Cette lecture du texte très originale et toute à fait nouvelle tient bien la route. Vaude est excellent. Il devrait s'intéresser plus à la comédie, c'est mauvais pour la santé d'être triste ...
Voir tous les commentaires
Haut