Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

Photo: D.R.

Public
Averti
Humour
Grinçant
Sujet
Osé
Convient aux ados
Oui

TOUTE NUE
(moyenne sur 15 notes)

THÉÂTRE CONTEMPORAIN d’après Feydeau et Lars Norén, mis en scène par Émilie Anna Maillet, avec Arthur Chrisp, Sébastien Lalanne, Denis Lejeune, Marion Suzanne, François Merville.
Pourquoi marier Feydeau et Lars Norén ? Cela peut sembler incongru de rapprocher l’espièglerie du premier avec la violence et les répliques cinglantes du second. Et pourtant cela crée des frictions intéressantes pour questionner la place des femmes dans la société aujourd’hui. En télescopant l’univers bourgeois de la fin du XIXe – avec en toile de fond les premiers mouvements des suffragettes – et le discours féministe post 1968, Émilie Anna Maillet fait exploser les attentes des codes sociaux. Les relations hommes/femmes prennent une nouvelle dimension. Celle qui semblait cantonnée à son rôle de représentante de son mari est peut-être la vraie révolutionnaire de l’histoire, celle qui renverse l’ordre social par sa nudité facétieuse. Renvoyée de partout, il va bien falloir qu’elle trouve sa place dans l’appartement et dans la cité. Les boucles textuelles de Feydeau recoupent ingénieusement celles de Norén jusqu’à la névrose et l’emballement sur scène. Tous les personnages se battent pour exister, pour gagner à tout prix. La publicité de soi s’immisce dans chaque interstice. Plus d’intimité possible. Et comme les esprits s’échauffent, il faut se rafraîchir coûte que coûte !
Réserver des places
Cartoucherie - La Tempête
Route du Champ-de-Manoeuvre
75012 PARIS
M° Château de Vincennes + Navette
Tél: 01 43 28 36 36
Web: www.la-tempete.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 16/05/2024 au 26/05/2024.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h15.

CONDITIONS ADHÉRENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte.
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00 et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Toute Nue Zoom par Patrick Adler, paru le 17/05/2024.

Notes des adhérents
8
4
3
0
0
Derniers commentaires des adhérents
SylviA a écrit le 18/05/2024 à 15h30

Note =
J'ai très vite lâché cette partie de mon cerveau qui cherchait à détricoter Lars Noren de Feydeau pour me concentrer essentiellement sur cette autre partie de ma tête qui était très sollicitée : mes zygomatiques ! J'ai été très vite emportée par les feux de l'action d'une grande partie de cache-cache, à la poursuite vidéo de comédiens investissant tous les extérieurs possibles d'une scène aux portes et planques multiples que je guettais moi aussi. Happée par le flot continu des répliques, la succession des gags ( où même les accessoires jouaient de leurs cascades ) ponctués par le rythme effréné, mais précis d'une étonnante bande-son de bruitages en live, qui semblait "doubler" les comédiens, et en exacerbait le côté comique ou l'intensité dramatique, certaines scènes m'ont rappelé l'univers des films muets de Charlot.
Un étonnant spectacle, où se frictionnent entre vaudeville et violence, hommes politiques et féminisme de deux époques avec une énergie incroyable ! Certes, il a fait chaud sur scène mais cela c'est communiqué aussi dans la salle, et si j'avais osé, au moment d'applaudir à tout rompre, j'aurais bien aussi enlevé mon T-shirt pour le brandir en signe d'enthousiasme et de solidarité ... Pas osé ... dommage, d'autres femmes m'auraient peut ētre suivie, et les amis qui m'accompagnaient auraient pu m'excuser auprès du théâtre " Rassurez-vous, c'est exceptionnel, d'habitude, elle ne le fait jamais ... mais ce soir, vraiment ... il a fait chaud ! " 🥵
Oana C. a écrit le 17/05/2024 à 13h34

  Note =
Chaud... chaud... il fait très chaud dans la petite salle de la Tempête... on entre en transpiration ! Un Feydeau émaillé de Lars Norén et de Virginie Despentes, il fallait l'oser ! Émilie Anna Maillet fait de ce geste sa signature décapante, elle laisse tomber les masques du comique chez Feydeau, répond avec brutalité au rythme violent d'une batterie à l'image dégradante de cette "pute psychotique" devenue une menace pour la gent féminine, et use de la nudité pour interpeller sur la condition de la femme. Les murs suintent d'un écoulement noirâtre aussitôt disparu (élément subliminal de scénographie, l'effet stupéfiant de l'eau claire éveillant une peinture spéciale) : à la surface des eaux croupies s'étale un résidu de décadence ; la pellicule qui s'y diapre n'est autre que la matière décomposée des images d'hommes (politiques...) projetées en simultané sur trois écrans. La salle regorge de petites cachettes aménagées pour Clarisse, la caméra grivoise les explore en même temps qu'elle enregistre le regard de ceux qu'elle interroge complètement nue. La performance artistique de Marion Suzanne, seule femme entourée d'hommes, est audacieuse et saisissante.
On se surprend à fantasmer sur un admirable croisement génétique de Novarina avec Shakespeare, Anja Hilling avec Molière... qui dit mieux ?
Dominique A. a écrit le 16/05/2024 à 22h38

  Note =
Une farce burlesque portée par une habile mise en scène . Les gags à la pelle ne muselent pas le tragique du propos. Bravo !
Jean-François Fouque (j2f.) a écrit le 08/04/2020 à 19h39

  Note =
.
Drôle d'idée d'insérer dans l'écriture
de Georges Feydeau, des passages
issus de l'œuvre de Lars Norén... et
indéniablement ça s'harmonise avec
pertinence, si bien qu'il ne persistera
aucun doute sur la cohérence du jeu
et mise en scène. Tous ces multiples
maelströms conjugaux, s'enchaînent
tambour battant avec une implacable
et impétueuse montée en puissance.
.
j2f.
.
Dominique B. a écrit le 12/03/2020 à 09h04

  Note =
Le metteur en scène, une femme, s'est affranchie des portes qui claquent. Elle revisite le texte d'un auteur qui portait un regard d'homme sur le statut de la femme, de plus misogyne. Ce qui donne une résonnance tragique et grotesque à cette version moderne et féminisme, très bien mise en valeur par le jeu des acteurs et le luxe des décors avec un recours astucieux aux lumières et à la vidéo pour accentuer la dramaturgie de certaines scènes. Nous avons été gênés par la répétition intense du texte... Révisons Feydeau.
Voir tous les commentaires
Les adhérents qui ont réservé ce spectacle ont également réservé :