Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.


DIABLOGUES (LES)
(moyenne sur 2 notes)
COMÉDIE DÉJANTÉE de Roland Dubillard, mise en scène Igor Otcha, avec Marie Duverger et Igor Otcha.
Une tragédie moderne dérisoire à la fois inquiétante et poilante. Deux clowns philosophes, inquiets, entêtés, doutant de tout et surtout d’eux-mêmes, émettent de sérieuses réserves quant à l’existence du monde dans lequel ils vivent. Les Diablogues nous plongent dans un monde étrange où le sens commun des choses bascule dans des ailleurs imaginaires sans queue ni tête…mais tellement poétiques.
THÉÂTRE ESSAÏON
6, rue Pierre-au-Lard
75004 PARIS
M° Rambuteau / Hôtel de Ville
Tél: 01 42 78 46 42
Web: www.essaion-theatre.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 29/09/2021 au 04/11/2021.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h10.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Notes des adhérents
0
0
0
1
1
Derniers commentaires des adhérents
Solange C. a écrit le 18/10/2021 à 11h56
      Note =
    Personelement je n'ai pas accroché du tout !
Florian N. a écrit le 07/10/2021 à 18h39
      Note =
    Une adaptation totalement ratée des textes de Dubillard !
    Pas drôle, long, ennuyeux, mise en scène très scolaire et sans trop d'originalité.
    Une scène, un noir, une scène, un noir... pas d'essai de lier les scènes entre elles et de créer un univers. Sans parler de la scène du compte goutte avec sur une table : un compte goutte, un verre et un récipient rempli d'eau mais on fait sembler de compter les gouttes. Pourquoi ?
    Un jeu sans variation et qui manque d'énergie. Chaque nouvelle scène on a l'impression de revoir la même chose.
    Bien dommage car ces textes ont beaucoup de potentiel !
Haut