Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.

Public
Averti
Sujet
Difficile

JE NE SUIS PAS DE MOI
(moyenne sur 2 notes)
THÉÂTRE CONTEMPORAIN de Roland Dubillard, adaptation et mise en scène Maria Machado et Charlotte Escamez, avec Denis Lavant et Samuel Mercer, design sonore Guillaume Tiger, lumière Jean Ridereau, vidéo Maya Mercer, décor Didier Naert, chorégraphie Julie Shanahan (Tanztheater Wuppertal Pina Bausch), régie Christian Lapaillote, stagiaire mise en scène Eugénie Divry, coordinatrice de production Danièle Ridereau.
Le sport, l’art, la vie, l’amour et le néant. En mille pages de notes, Les Carnets en marge de Roland Dubillard drainent pensées et rêveries, absurdes et percutantes, matières à méditations. Journal d’un fou de génie, truffé de pièges et de jeux de piste, de saynètes et d’aphorismes, Les Carnets rédigés entre 1947 et 1997 explosent de tours de magie, de folies de langage, qui consolent du monde inexplicable.
THÉÂTRE DU ROND-POINT
2 bis, avenue Franklin-Roosevelt
75008 PARIS
M° Franklin Roosevelt / Champs-Élysées
Tél: 01 44 95 98 21
Web: www.theatredurondpoint.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 10/06/2021 au 23/06/2021.
CONDITIONS GRAND PUBLIC

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Notes des adhérents
1
0
0
1
0
Derniers commentaires des adhérents
Barbara P. a écrit le 19/07/2021 à 10h08
      Note =
    bien écrit bien joué ... mais je n'ai pas été receptive.
Françoise B. a écrit le 21/06/2021 à 15h10
      Note =
    Je dois avouer qu'au début, j'ai été un peu perdue, je ne comprenais pas trop ce qui se passait ni l'enchaînement des scènes, je cherchais une logique dans la juxtaposition des petites séquences. De plus je n'étais pas du tout convaincue par le choix du comédien supposé être Roland jeune homme, face à Dubillard auteur. On ne pouvait pas choisir plus opposé à Denis Lavant, mais justement le contraste m'a semblé excessif, j'ai trouvé le comédien trop beau, trop lisse, trop fade. Et puis quelques fulgurances arrivent et nous voilà embarqués ! Il faut dire que Denis Lavant est extraordinaire, j'étais venue pour lui, et ça a été bien au delà de ce à quoi je m'attendais. Il nous capture et nous nous lâche plus une seconde. C'est un plaisir fou de le voir, de l'entendre jouer! Quel que soit le texte! À un moment il raconte un certain « conte libertin » qui ne fait pas dans la dentelle, c'est tellement « too much » qu'on en éclate de rire et ça passe !
    Il porte toute la pièce sur les épaules, c'est un festival, il est prodigieux !
Haut