Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


PHILIP K. OU LA FILLE AUX CHEVEUX NOIRS
THÉÂTRE CONTEMPORAIN d’après Philip K. Dick, pièce écrite au plateau à partir de textes de Julien Villa, texte et mise en scène de Julien Villa avec Vincent Arot, Laurent Barbot, Benoît Carré, Nicolas Giret-Famin, Lou Wenzel et Noémie Zurletti.
Nous sommes à Berkeley, le 7 novembre 1972. Richard Nixon brigue un second mandat. Philip K. tente en vain de réécrire son roman mystérieusement dérobé dans son appartement un an plus tôt Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Tel un chevalier errant ou désespérant, il va d’aventure en aventure, à la poursuite de ses obsessions, sans jamais quitter son appartement.
-
Cartoucherie - La Tempête
Route du Champ-de-Manoeuvre
75012 PARIS
M° Château de Vincennes -Navette ou bus 112
Tél: 01 43 28 36 36
Web: www.la-tempete.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 22/05/2020 au 01/10/2020.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
0
2
0
0
0
Derniers commentaires des adhérents
vv a écrit le 28/09/2020 à 09h22
      Note =
    Belle mise en scène. L'acteur principal habite pleinement son personnage. Toutefois, il faut accepter cette confusion entre illusion et réalité pour accompagner cette paranoïa.
Michel R. a écrit le 18/09/2020 à 11h32
      Note =
    Ce spectacle nous projette dans la paranoïa dont souffrait l'auteur de science fiction Philippe K Dick décédé prématurément en 1982. Beau voyage noir et onirique dans les limbes et les obsessions qui inspirèrent l'auteur du récit magistral de « Blade Runner » dans l'Amérique des années 70. La mise en scène minimaliste de Jullien Villa, auteur du sous-texte, ne réussit pas complètement, à mon avis, à produire l'effet d'enfermement propre à cette création kafkaienne. Les acteurs sont tous au rendez-vous d'un travail physique et mental redoutable. Merci au théâtre de la Tempête pour ce beau moment de théâtre.
Haut