Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.


INSTITUT BENJAMENTA
(moyenne sur 2 notes)
SPECTACLE VISUEL, de Robert Walser, avec Boris Alestchenkoff, Pierre-Yves Chapalain, Anne Dupagne, Guillaume Gilliet, Christophe Hanon, Philippe Richard, Philippe Rodriguez-Jorda, mise en scène de Bérangère Vantusso.
Un récit fantastique sur la dialectique maîtres et serviteurs. Bérangère Vantusso convoque sur scène comédiens et marionnettes hyperréalistes. Rien ne prédestinait Jacob Von Gunten, fils de bonne famille, à intégrer l'Institut Benjamenta, étrange école où l'on n'apprend qu'une seule chose : obéir sans discuter. L'institut est dirigé par le frère et la soeur Benjamenta. Lui est un ogre autoritaire et brutal, elle est une princesse solitaire et tourmentée. Sans le vouloir, Jacob déstabilise l'autorité car le plaisir qu'il éprouve à devenir un "beau zéro tout rond" est perçue comme une attitude transgressive.
SCÈNE WATTEAU (LA)
Place du Théâtre
94736 NOGENT-SUR-MARNE CEDEX
M° RER E Nogent-Le Perreux
Tél: 01 43 24 76 76
Web: www.scenewatteau.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 18/04/2019 au 18/04/2019.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h45.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Notes des adhérents
0
0
2
0
0
Derniers commentaires des adhérents
Cécile J. a écrit le 23/04/2019 à 23h23
      Note =
    Surprenant et original.... une curiosité
Anne-Marie S. a écrit le 19/04/2019 à 08h46
    Note =
    Les marionnettes grandeur nature manipulées par cinq comédiens talentueux nous offrent une série de tableaux impressionnants de réalisme. Toutefois, mettre en scène la difficile prose de Robert Walser, tout en intériorité et en finesse, était une gageure et le spectacle, bien qu'esthétiquement très réussi, peine à retenir en permanence l'attention du spectateur.
Haut