Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Public
Pointu
Sujet
Difficile



HOMME QUI NE SAVAIT PAS QU'IL ÉTAIT MORT (L')
(moyenne sur 5 notes)
TEXTES, de et mise en scène de Nouchka Ovtchinnikoff, avec David Weiss, René Hernandez, Nouchka Ovtchinnikoff, création lumière de Laurent Vergnaud.
Monde illusoire cette sacrée bonne vieille Terre ! Il y a une production d’morts Là-bas; ici ce n'est que provisoire: l'Entre-deux. Dans quel temps et quel espace sommes-nous? J'faisais quoi Avant? Moi j'voulais être un héros.

-
Réserver des places
Cartoucherie - L'Epée de bois
Route du Champs de Manoeuvre
75012 PARIS
M° Château de Vincennes
Tél: 01 48 08 39 74
Web: www.epeedebois.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h00.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
0
2
1
1
1
Derniers commentaires des adhérents
  > Laure S. a écrit le 02/04/2019 à 13h45
    Note =
    Pas la meilleur création de la Cartoucherie, et un peu long. Cependant les acteurs sont très bons.
  > Anne-Marie S. a écrit le 17/03/2019 à 09h32
    Note =
    Nous avons apprécié le jeu acrobatique des acteurs, tout en restant parfois perplexes devant ce spectacle insolite.
  > Jean-Luc T. a écrit le 15/03/2019 à 19h24
      Note =
    Un spectacle bien interprété et original, qui invite à la méditation. Dans cet "entre-deux" où la raison se perd, il faut se laisser porter par les mouvements et les paroles des comédiens, aux marges de la vie et de la mort, là où résonnent d'étranges musiques ...
  > vv a écrit le 07/03/2019 à 15h15
      Note =
    Il faut se laisser emporter dans l'univers de la metteuse en scène et apprécier le travail des corps. Il faut aussi retenir des bribes de phrases qui nous touchent pour y réfléchir plus tard. Sans joie ni tristesse, ce spectacle traduit le ressenti personnel de N. Ovtchinnikoff. Pourquoi pas.
    Les morceaux de musique sont magnifiques.
Haut