Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

Photo: D.R.

Public
Grand public
Humour
Facile

ÉCOLE DES FEMMES (L')
(moyenne sur 30 notes)

COMÉDIE de Molière/Offenbach, mise en scène de Nicolas Rigas, avec Martin Loizillon, Nicolas Rigas, Salvatore Ingoglia, Romain Canonne, Jean Adrien, Antonine Bacquet ou Amélie Tatti, Philippe Ermelier ou Raphael Schwob.
"Nicolas Rigas donne ici à l'intrigue amoureuse entre Arnolphe et Agnès une tournure nouvelle réunissant le Théâtre, l'Opéra et la farce. Un spectacle réjouissant et vif"
THÉÂTRE DÉJAZET
41, boulevard du Temple
75003 PARIS
M° République
Tél: 01 48 87 52 55
Web: www.dejazet.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 01/12/2018 au 31/12/2018.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h40.

CONDITIONS ADHÉRENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Notes des adhérents
19
10
1
0
0
Derniers commentaires des adhérents
Anne-Yvonne G. a écrit le 25/01/2020 à 17h14

  Note =
Un classique belle soirée
Thierry C. a écrit le 06/01/2019 à 21h29

Note =
Excellent spectacle, mise en scène et acteurs excellents
Maryse N. a écrit le 01/01/2019 à 16h03

  Note =
Version originale de cette pièce de Molière : les chansons et morceaux de musique permettent de reprendre son souffle et de se reconcentrer sur le texte , qui est parfois ardu .
Très belles voix d'Agnès et de son ´´protecteur .
Ne la ratez pas si elle repasse
Laure S. a écrit le 31/12/2018 à 17h36

  Note =
J'ai beaucoup aimé cette école des femmes moderne et très bien jouée.
Jean-François Fouque (j2f.) a écrit le 31/12/2018 à 12h10

  Note =
.
Jolie version de cette pièce, avec une mise en scène
vivante et acrobatique qui renforce l'effet comique de
de situation. L'interprétation évite, les lourdeurs de la
prononciation académique des alexandrins.
.
j2f.
.
Voir tous les commentaires