Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


BAJAZET
(moyenne sur 4 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Jean Racine, mise en scène d'Éric Ruf, avec avec Alexandre Pavloff, Clotilde de Bayser, Anna Cervinka, Élise Lhomeau, Birane Ba (distribution en cours).
Bajazet est le terrain des atermoiements de cœurs à Byzance. Éric Ruf s’empare de ce drame racinien de 1672 où le sérail du Grand-Seigneur nourrit tous les fantasmes sur le pouvoir et les passions. Les sentiments contrariés culminent au rythme des alexandrins jusqu’au dénouement sacrificiel.
-
Réserver des places
THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER
21, rue du Vieux-Colombier
75006 PARIS
M° Saint-Sulpice / Sèvres-Babylone
Tél: 01 44 39 87 00
Web: www.comedie-francaise.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 05/04/2017 au 28/06/2020.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 16/5 au 28/6: du Mercredi au Samedi à 20h30, le Mardi à 19h00, le Dimanche à 15h00. Places de 33 à 12€. Durée 1h40.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
2
0
1
0
1
Derniers commentaires des adhérents
Michel P. a écrit le 05/05/2017 à 07h31
      Note =
    Les vers sont magnifiques et les comédiens au top (notamment Denis Podalydès, Clotilde de Bayser et Rebecca Marder) mais la pièce est parfois difficile à suivre: intrigue compliquée, plateau sous-éclairé et voix pas toujours audibles.
Sylvie L. a écrit le 22/04/2017 à 10h00
      Note =
    Vu hier soir : ce texte de Racine est riche, et l'argument est compliqué. C'est pourquoi il serait intéressant que les comédiens ne se contentent pas d'alterner chuchotements et hurlements, car l'ensemble est inaudible, exception faite bien sûr de l'excellent Denis Podalydès. Je suis par ailleurs très réservée sur la mise en scène : la pièce est jouée dans la pénombre, fatras d'armoires et de chaussures, les costumes sont kafkaïens...bref, interprétation très Parisienne et bobo. Dommage, on peut faire sobre et compréhensible. Ce n'était pas le cas hier.
Anne B. a écrit le 13/04/2017 à 18h58
      Note =
    Magouilles à la Cour, avec victimes. Rien n'a changé sous le soleil.
    Tout cela est dit en alexandrins, pas toujours très audibles. Un peu dommage.
Chat a écrit le 10/04/2017 à 14h31
      Note =
    Exceptionnel !
Haut