Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.




TEMPS ET LA CHAMBRE (LE)
(moyenne sur 8 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Botho Strauss, texte français de Michel Vinaver, mise en scène d'Alain Françon avec Antoine Mathieu, Charlie Nelson, Gilles Privat, Aurélie Reinhorn, Georgia Scalliet de la comédie française, Renaud Triffault, Dominique Valadié, Jacques Weber et Wladimir Yordanoff.
vec Le Temps et la Chambre, Alain Françon confronte son art à une pièce vertige. “La chambre”, est-elle ce lieu, heureux et malheureux, aléatoire, où des êtres se croisent, se manquent, se séparent ou un espace mental dominé par la présence d’une colonne mystérieuse ? “Le temps”, est-il celui de l’histoire en bribes de Marie Steuber, de sa quête incessante ou celui, suspendu, de la conscience? Si Botho Strauss fait vaciller la réalité, c’est peut-être pour dévoiler l’endroit, entre réel et fantasme, où l’on se rencontre vraiment.

-
Réserver des places
THÉÂTRE NATIONAL DE LA COLLINE
15, rue Malte-Brun
75020 PARIS
M° Gambetta
Tél: 01 44 62 52 52
Web: www.colline.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 6/1 au 3/2: du Mercredi au Samedi à 20h30, le Mardi à 19h30, le Dimanche à 15h30.
Places à 30€. Durée 2h00.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
2
4
0
1
1
Derniers commentaires des adhérents
  > Annie C. a écrit le 05/02/2017 à 11h37
      Note =
    Texte très contemporain reprenant des situations très réalistes qui peut paraître désordonné mais le fil conducteur est là. Certains passages m'ont particulièrement plus notamment le dialogue entre Gilles Privat et Jacques Weber.
  > Françoise B. a écrit le 05/02/2017 à 09h57
      Note =
    Le placement en haut de la salle ne m'a pas permis de tout de suite rentrer dans le spectacle : la distance, la voix de Weber et d'une des comédiennes, le texte lui même ne m'ont pas du tout accrochée, si bien que je me suis légèrement assoupie au début.
    La 2ème partie, avec des scènes vivantes, des voix qui portent, de la drôlerie, a suscité mon intérêt .Mais je suis passée à côté du sens de la pièce, et ce n'est pas la brochure distribuée à l'entrée, qui a pu m'éclairer.
    Certaines phrases d'Alain Françon, relues avec attention à plusieurs reprises, sont pour moi incompréhensibles et ne m'ont pas du tout aidée à comprendre la pièce.
    Dans ce discours là, on est à fond dans " l'excès intellectualisme " qu'évoque plus bas jean-François.
    Reste le jeu des comédiens , vraiment bien.
  > Jean-Loup A. a écrit le 03/02/2017 à 17h54
    Note =
    Désolé mais les deux actrices étaient inaudibles Le décor trop
    grand pour le texte Difficile à recommander
  > Thierry C. a écrit le 27/01/2017 à 00h53
      Note =
    Magnifique spectacle ! D'une grande rigueur et qualité. A voir absolument
  > Jean-François Fouque (j2f.) a écrit le 25/01/2017 à 12h37
      Note =
    .
    Il faut se laisser porter par la qualité des acteurs, oublier l'unité de temps et s'imprégner
    du texte de Botho Strauss, un peu plus complexe que "Les Sept Portes", (écrit à la même
    époque). C'est du théâtre contemporain débarrassé de l'excès d'intellectualisme inhérent à
    ce style de pièces. Hélas la mise en scène est bien trop froide, terne, rigide et peu adéquate
    aux grains de folie intrinsèques de l'écriture.

    j2f.
    .
Voir tous les commentaires
Haut