Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


J'AIME VALENTINE MAIS BON....
COMÉDIE de Rudy Milstein, mise en scène de Mikaël Chirinian, avec Rudy Milstein, Agnès Miguras et Farid Bouzenad.
Idal a envie de changer le monde, mais bon il a déjà la flemme de changer les draps du lit… Il aimerait bien être heureux, mais bon quand il y réfléchit il se dit qu’il est peut-être trop ambitieux… Il aime Valentine mais bon… l’engagement c’est compliqué quand on ne sait pas ce que ça veut dire. Ça parle de juifs, de goys, un peu des musulmans aussi ! Des pieds, de l’amour, de l’amour avec les pieds, ça parle de je suis charlie et de chlamydia ! Ça parle d’identité.

-
Réserver des places
THÉÂTRE LEPIC
1 avenue Junot
Moulin de la Galette
75018 PARIS
M° Pigalle - Abbesses - Lamarck Caulaincour
Tél: 01 42 54 15 12

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 3/3: du Mercredi au Samedi à 21h00, le Dimanche à 16h00. Places à 28€. Durée 1h20.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
1
0
1
0
0
Derniers commentaires des adhérents
  > Cécile J. a écrit le 15/12/2018 à 09h04
      Note =
    Le sujet est abordé avec légèreté. Vous passerez un moment distrayant. L'intervention en voix off des pensées du personnage principal est intéressante et originale.
    Un bon jeu d'acteur.
  > Christophe S. a écrit le 13/12/2018 à 23h26
      Note =
    Un projet artistique réussi est très souvent un long chemin à parcourir, armé de patience , de doutes sûrement ....mais « j'aime Valentine , mais bon ... » , ce soir pour la première parisienne , a charmé le public du tout nouveau et magnifique, et art-déco, théâtre Lepic perdu dans le village de Montmartre. J'ai eu plaisir à partager les doutes, les pas en avant , les pas en arrière, la quête du bonheur, peut être inaccessible d'Idal magnifiquement interprété par Rudy Milstein, qui signe également le texte. Une pièce lunaire, mais bien ancrée dans le monde réel. Une sorte de seul en scène à trois habilement construit qui alterne scènes de vie et questionnements et réflexions partagés avec le public . On se laisse prendre par la main par Idal ....une main qu'on ne lâche plus jusqu'au noir final ! Belle partition partagée avec deux partenaires tout autant facétieux : Agnès Miguras, pétillante, et Farid Bouzenad. Et une mise en scène inventive signée Mikael Chirinian qui virevolte dans un décor modulable, un vrai troisième partenaire de jeu ....belle et longue vie à cette pièce !
Haut