Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

Photo: D.R.

Sujet
Instructif

SILENCE DE MOLIÈRE (LE)
(moyenne sur 16 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Giovanni Macchia, mise en scène de Marc Paquien, avec Ariane Ascaride, Loïc Mobihan et la voix de Michel Bouquet.
"J’ai toujours été frappé par le profond silence qui, au cours de toute son existence, entoura la personne d’Esprit-Madeleine Poquelin, unique fille de Molière, née en 1665 du mariage avec l’actrice Armande Béjart et morte à l’âge de cinquante-huit ans, en 1723. Toute jeune encore, elle apprit des choses infamantes, vraies ou fausses, sur la vie de son père et de sa mère. Pourquoi choisit-elle le silence? Pourquoi s’est-elle accommodée du rythme tranquille et bourgeois d’une existence quelconque?"
Cartoucherie - La Tempête
Route du Champ-de-Manoeuvre
75012 PARIS
M° Château de Vincennes -Navette ou bus 112
Tél: 01 43 28 36 36
Web: www.la-tempete.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 16/09/2016 au 16/10/2016.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 16/10: du Mardi au Samedi à 20h30, le Dimanche à 16h30. Places à 20€. Durée 1h50.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Notes des adhérents
6
8
0
1
1
Derniers commentaires des adhérents
Michèle M. a écrit le 17/12/2016 à 06h47
      Note =
    Spectacle très austère, bien joué. Très intéressant. Mais l'ennui pointe ...
Laure S. a écrit le 25/10/2016 à 10h43
      Note =
    Une interprétation magnifique d Ariane Ascaride sur un texte intense d'émotion.
    Comme toujours une belle soirée de théâtre à La Cartoucherie
Anne B. a écrit le 17/10/2016 à 17h59
      Note =
    Poignant et émouvant. Ariane Ascaride est habitée par le rôle.
    A ne pas rater s'il y a une nouvelle programmation.
Marie-Claude T. a écrit le 17/10/2016 à 16h33
      Note =
    Fille de Molière et d'Armande Bejart, fruit ou non d'un inceste, Esprit Madeleine s'est vu voler sa vie par le théâtre. Je suis, dit-elle, "un personnage non réalisé". Enfermée dans le silence et la solitude, celle qui n'a pas eu d'enfance, souillée par d'horribles libelles, se laisse aller enfin à parler à un jeune homme venu recueillir quelques confidences, non pas sur elle bien sûr, mais sur son illustre père. Et elle parle et elle hurle sa souffrance, son incompréhension, son rejet et sa fascination de ce monde où réalité et théâtre s'entrecroisent, se mêlent si intimement qu'on ne sait plus où est la frontière entre les deux et si même il y a frontière. Ce monde où malgré l'appui d'un roi, le comédien demeure un paria.
    A la fois fragile et dure, sensible et violente, Ariane Ascaride nous fait vibrer. Dans un quasi monologue d'une heure et quart, elle incarne, avec le talent qu'on lui connait, cette femme en quête de son identité. Son désarroi nous émeut, nous bouleverse.
    Le second personnage, à ses côtés, est bien falot et son ton ne sonne pas souvent juste. Pourquoi cette violence? Et s'il ne doit être qu'un faire-valoir de cette "confession", que ne le cantonne-t-on pas à n'être qu'une oreille? Quant à la mise en scène, des trouvailles certes mais aussi des temps-morts qui nuisent au récit.
Laurence B. a écrit le 15/10/2016 à 19h47
      Note =
    Quel ennui !
Voir tous les commentaires