Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


MADELEINE TOUT CE QUI N'EST PAS À L'AMOUR...
(moyenne sur 5 notes)
TEXTE(S) d’après les correspondances de Guillaume Apollinaire à Madeleine Pagès (d’avril 1915 à septembre 1916), adaptation Pierre Jacquemont, avec Alexandrine Serre et Pierre Jacquemont.
1915, Guillaume Apollinaire prend le train en gare de Nice. Il rencontre une jeune femme, Madeleine Pagès. Les deux voyageurs se plaisent, parlent poésie, échangent leurs adresses. Trois mois plus tard, Apollinaire envoie du front de Champagne sa première carte postale à Mademoiselle Pagès. Très vite, leurs lettres prennent un tour badin puis fort tendre. Une relation épistolaire d’une liberté inouïe, fondée sur le mythe du coup de foudre et de l’amour idéal se développe.
-
DÉCHARGEURS (LES)
3, rue des Déchargeurs
75001 PARIS
M° Châtelet
Tél: 01 42 36 00 50
Web: www.lesdechargeurs.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 09/05/2016 au 04/07/2016.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 9/5 au 4/7: le Lundi à 19h30. Places à 26€. Durée 1h15.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
2
3
0
0
0
Derniers commentaires des adhérents
Anne-Christine D. a écrit le 20/05/2016 à 15h48
    Note =
    Dans la petite salle intimiste des Déchargeurs, un moment plein d'émotion et de ferveur à l'écoute de cet échange épistolaire méconnu, entre le poète Guillaume Apollinaire et une jeune fille Madeleine. Elle fut son dernier amour...
    Les mots résonnent d'autant plus qu'ils ont été écrits durant cette terrible guerre de 14.
    Les 2 comédiens font preuve d'une grande sensibilité.
Cypris_92 a écrit le 17/05/2016 à 08h59
      Note =
    Les deux interprètes nous emmènent avec eux dans l'émotion de ces très beaux échanges. Apollinaire nous fait vivre la terreur des tranchées durant la guerre. Un grand moment de poésie.
Jean P. a écrit le 17/05/2016 à 07h41
      Note =
    Madeleine....on se laisse porter par la lecture des courriers échangés entre les deux "amants" en vivant leur amour sur fond de guerre
    belle interprétation
Jean-François Fouque (j2f.) a écrit le 17/05/2016 à 00h20
      Note =
    .
    Très joli moment poétique, un tranche de vie bien rendue,
    mêlant les atrocités de la guerre avec une histoire d'amour
    passionnante.
    Un seul petit regret, trop peu de lettres en retour de Madeleine.
    j2f.
Christine L. a écrit le 16/05/2016 à 22h07
      Note =
    correspondance émouvante très bien rendue par les 2 interprétes
Haut