Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.




MUSICA, LA MUSICA - deuxième (1965-1985) LA
(moyenne sur 4 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Marguerite Duras, mise en scène d'Anatoli Vassiliev, avec Thierry Hancisse, Florence Viala, Agnès Adam, Hugues Badet et Marion Delplancke.
La Musica est une courte pièce, initialement radiophonique écrite pour la BBC, que Marguerite Duras publie en 1965. Elle la reprend vingt ans plus tard avec quelques ajustements en y ajoutant une suite qui forme La Musica deuxième. Anatoli Vassiliev présente ici l’ensemble de ces actes en développant chaque fois une technique d’acteur différente. Passant d’une approche concrète à une dimension poétique, l’extrême précision du jeu se renouvelle telles d’infimes variations musicales. Dès lors, ces retrouvailles entre un homme et une femme dans un bar d’hôtel impersonnel sont d’une bouleversante vérité.

-
Réserver des places
THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER
21, rue du Vieux-Colombier
75006 PARIS
M° Saint-Sulpice / Sèvres-Babylone
Tél: 01 44 39 87 00
Web: www.comedie-francaise.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 16/03/2016 au 30/04/2016.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 16/3 au 30/4: du Mercredi au Samedi à 20h30, le Mardi à 19h00, le Dimanche à 15h00. Places à 33€. Durée 2h45.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
0
0
0
4
0
Derniers commentaires des adhérents
Cypris_92 a écrit le 17/05/2016 à 09h03
      Note =
    Ce fut long, très long ....
Georgette G. a écrit le 10/04/2016 à 21h45
    Note =
    Quelle déception, la mauvaise diction dans la première version, Quant a la mise en scene le va-et-vient incessant, le nu au bout du fil n apportant rien à l histoire, les chaises à gogo enlèvent tout l intérêt du texte de M Duras.
    Et dans la deuxième partie on recommence avec une abondance de verres et de bouteilles, un jeu théâtral pas convaincante ni naturel.
    À la troisième version qui pourrait se passer d accessoires l attention du public n y est plus.
    Tout ceci financé avec l'argent du compte tribuable....
Jean-François A. a écrit le 04/04/2016 à 19h24
      Note =
    Le plaisir de retrouver l'écriture et les paroles de Marguerite Duras, avec son rythme et sa sonorité si particulières. Fallait-il pourtant en rajouter avec un jeu et une diction suivant les préceptes de la 'méthode' Vassiliev dont on nous rabâche la spécificité à longueur de catalogue ? Pas sûr. Car au final, c'est très dur de rester attentif à ces 2 versions du même thème conçues à 20 ans d'intervalle. J'ai aussi pensé à l'ouverture du théâtre aux plus nombreux...Et là on est à la limite de la supercherie. Dommage car tout ce qui se construit à la Comédie Française est issu de nos impôts, non?
Haut