Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.




À TORT ET À RAISON
(moyenne sur 68 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Ronald Harwood, mise en scène de Georges Werler, avec Michel Bouquet, Francis Lombrail, Juliette Carré, Didier Brice, Margaux Van Den Plas et Damien Zanoly.
En 1946, à Berlin, le commandant américain Steve Arnold se retrouve face au célèbre chef d'orchestre, Wilhelm Furtwängler. Ce dernier se voit reprocher d’avoir continué à diriger la Philharmonie durant le régime hitlérien et échangé une poignée de mains avec le dictateur. Le commandant a "la question" à laquelle Furtwängler n’a jamais su répondre clairement et est bien décidé à mettre au grand jour sa culpabilité.

-
Réserver des places
THEATRE HEBERTOT
78 bis, bd des Batignolles
75017 PARIS
M° Villiers/Rome
Tél: 01 43 87 23 23
Web: www.theatrehebertot.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h45.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > À tort et à raison Dossier par Jeanne Hoffstetter, paru le 10/02/2016.
Notes des adhérents
31
18
8
9
2
Derniers commentaires des adhérents
  > Patricia S. a écrit le 20/02/2017 à 07h40
      Note =
    Pour Bouquet et sa femme. pour un sujet qui pose question encore longtemps après avoir vu le spectacle. Qu'aurions-nous fait ?
  > Bruno F. a écrit le 02/02/2017 à 08h06
      Note =
    Le face à face entre Furtwangler et Arnold est intense. Jusqu'au bout on ne sait si le commandant américain a raison de s'obstiner. Malgré des longueurs pour se mettre en place, c'est assurément une pièce à voir.
  > Jacqueline S. a écrit le 01/01/2017 à 15h30
      Note =
    Belle interprétation, scénario au top. sujet à méditer encore et toujours.
  > CathG a écrit le 26/12/2016 à 19h20
      Note =
    J'avais déjà vu cette pièce, il y a quelques années, et j'avais beaucoup aimé.
    La redécouvrir avec un Michel Bouquet de 91 ans, donne une fragilité supplémentaire à ce très beau rôle
    Cet affrontement entre deux homme, l'un militaire et l'autre artiste ne peut pas déboucher sur la sérénité et la compréhension
    Allez y
  > Sylvie L.D a écrit le 25/12/2016 à 10h41
      Note =
    soirée poignante, dense, intense.toutes les facettes de la question sont évoquées ; et si ....
    il est important de voir des pièces comme celle ci
Voir tous les commentaires
Haut