Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


APPELS EN ABSENCE
(moyenne sur 5 notes)
COMÉDIE de Sarah Ruhl, mise en scène d'Emily Wilson, avec Nathalie Baunaure, Fiamma Bennett, Yves Buchin, Dorli Lamar, Audrey Lamarque en alternance avec Emily Wilson et Marc Marchand.
Un téléphone portable sonne sans arrêt. Son propriétaire ne répond pas. Il vient de mourir. Une femme prend le téléphone et répond. Portable à la main, un voyage fantasque et étrange l’attend dans un au-delà onirique, cauchemardesque et révélateur. Une comédie américaine inédite aussi drôle que rafraichissante.
-
THÉÂTRE DU LUCERNAIRE
53, rue Notre-Dame-des-Champs
75006 PARIS
M° Notre-Dame des Champs/Vavin
Tél: 01 45 44 57 34
Web: www.lucernaire.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 25/03/2015 au 09/05/2015.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 9/5: du Mardi au Samedi à 19h00, le Dimanche à 15h00. Places à 25€. Durée 1h15.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Woolf a écrit le 17/04/2015 à 17h29
      Note =
    Pièce assez surprenante, dans un style très contemporain. Au final une histoire bien construite.
Pierre S. a écrit le 10/04/2015 à 21h34
      Note =
    Beau travail des comédiens, tout est parfaitement mis en scène et la mécanique bien huilée.
    Effectivement il faut rentrer dans l'histoire et ensuite on est dans une bande dessinée ou une histoire d'espionnage en fonction de l'imagination dans laquelle on est transporté.
Ingrid B. a écrit le 02/04/2015 à 10h39
    Note =
    Pas tous compris ...
Josette M. a écrit le 29/03/2015 à 19h37
      Note =
    Malgré de très bons acteurs, nous n'avons pas accroché à l'histoire qui nous a un peu décontenancés.Le sujet est toutefois intéressant.
Jean P. a écrit le 29/03/2015 à 11h30
      Note =
    dommage...pas de fil conducteur dans ce texte
Haut