Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Public
Grand public

HOMME INUTILE OU LA CONSPIRATION DES SENTIMENTS
COMÉDIE DRAMATIQUE de Louri Olecha, mise en scène de Bernard Sobel, avec Amine Adjina, John Arnold, Pascal Bongard, Éric Castex, Ludmilla Dabo, Magalie Dupuis, Claude Guyonnet, Sabrina Kouroughli, Vincent Minne et Romain Pellet.
Dans cette farce burlesque et fantastique de 1928, Abel et Caïn s’affrontent au pays des soviets: Andreï Babitchev, l’homme nouveau, inventeur de la cantine universelle et libérateur des ménagères soviétiques, s’oppose à son frère Ivan, chantre de l’individualisme et chef d’un complot pour une ultime manifestation des anciennes passions: une conspiration des sentiments contre l’avènement de l’homme-masse, contre le triomphe de l’utile et du rationnel.
-
THÉÂTRE NATIONAL DE LA COLLINE
15, rue Malte-Brun
75020 PARIS
M° Gambetta
Tél: 01 44 62 52 52
Web: www.colline.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 09/09/2011 au 08/10/2011.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 8/10: Mardi à 19h30, du Mercredi au Samedi à 20h30 et Dimanche à 15h30. . Durée 2h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Fabien T. a écrit le 15/09/2011 à 15h29
      Note =
    Très bon moment de théâtre où le jeu des acteurs, la mise en scène et les décors changeants offrent 2h30 de vrai spectacle.
Bertrand P. a écrit le 11/09/2011 à 09h47
      Note =
    Malgré un sujet intéressant, quel ennui pendant ce spectacle : les comédiens ne semblent pas croire en leur texte, la mise en scène impose de fréquents changements de décor qui créent de nombreux temps morts.
Isabelle M. a écrit le 10/09/2011 à 10h28
      Note =
    Cette farce au sujet intéressant parait inégale, malgré une mise en scène soignée et des comédiens pleinement dans leur rôle.
    Un sentiment mitigé par certaines longueurs dû essentiellement au texte.
Haut