Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

Photo: D.R.

Public
Grand public

SPEED DATING
(moyenne sur 3 notes)
COMÉDIE de Georges de Cagliari, mise en scène de Sara Veyron, avec vec Élise Hobbé, Marine Martin-Ehlinger, Anaïs Harté, Kim Schwarck, Delry Guyon et François Leroux.
Speed dating est un thriller psychologique où le genre de la tragi-comédie s’exécute d’une manière implacable. C’est aussi une satire grinçante de l’altération de la communication entre individus. Des approches "modernes" supposées faciliter le contact témoignent surtout d’une misère relationnelle et sociale que la pièce met en exergue avec une drôlerie et une ironie acerbe.
STUDIO HÉBERTOT
78 bis, bd des Batignolles
75017 PARIS
M° Rome / Villiers
Tél: 01 42 93 13 04
Web: www.studiohebertot.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 08/12/2010 au 29/01/2011.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 29/1: du Mardi au Samedi à 21h00 et Dimanche à 16h30. Places à 28€.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Armelle B. a écrit le 23/01/2011 à 10h09
      Note =
    Pièce sur la manipulation, à tous les niveaux.
    Thèmes d'actualité, le célibat et la solitude avec une une histoire policière en toile de fond.
    Après la représentation, j'ai eu la chance de pouvoir échanger avec l'auteur et son metteur en scène. Hyper Sympa.
Michèle A. a écrit le 10/01/2011 à 13h36
    Note =
    Pas vraiment d'intérêt. les acteurs ne sont pas convaincants mais le dernier tiers de la pièce sauve le spectacle de justesse.
Catherine P. a écrit le 05/01/2011 à 13h27
      Note =
    Hélas peu de public pour cette charmante pièce , beaucoup de clichés exploités pour construire ce polar ..A voir , c'est distrayant .