Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


“George Dandin”
Une histoire d’écus !
Aux Artistic Athévains, loin de la sempiternelle variation sur le cocu bafoué, Molière nous fait assister à la tragi-comédie d'une mésalliance sociale née d'un marchandage sordide.
S'il est bien un homme auquel le mariage n'a pas réussi, c'est George Dandin. Ce paysan enrichi, désireux de s'élever au-dessus de sa condition, ne doit qu'à sa fortune d'avoir épousé Angélique, fille de nobliaux ruinés. C'est alors que les ennuis commencent ! N'ayant jamais eu voix au chapitre, la belle entend - une fois mariée - "jouir des beaux jours de la jeunesse" en se laissant courtiser par le séduisant Clitandre. Le malheureux Dandin, ayant compris le manège, appelle les beaux-parents à la rescousse. Mauvaise pioche ! Prenant de haut ce paysan parvenu, les deux aristocrates se laissent berner par leur fille. Dandin, doit avaler couleuvre sur couleuvre. Inexorablement, la farce évolue vers le drame.

Derrière les jeux classiques de portes qui claquent ou d'arroseur arrosé, apparaît la satire sociale, à la fois lucide et cruelle. Les rires, habituels chez Molière, s'étouffent lorsque s'exprime la réalité implacable de cette lutte de classes, portée par une écriture "dépouillée, rigoureuse, presque ascétique" comme le souligne Anne-Marie Lazarini qui sut mettre en scène cette œuvre si particulière. Stylé et raffiné, son travail mêle les oppositions qui font la richesse de cette pièce tout en faisant le choix d'une direction d'acteurs précise et sobre. Philippe Lebas, Jean-Claude Bourbault, Pierre-Yves Desmonceaux, Claude Guedj, Christine Brücher, Martine Pascal, Isabelle Mentré et Stéphanie Valois, remarquables, donnent à cette production le charme des grandes réussites.
Zoom par Philippe Escalier
Paru le 10/03/2005

-
Haut