Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Le Songe d’une nuit d’été
Distribution de rêve !
Au Mouffetard, mise en scène de folie et troupe inspirée : Shakespeare doit être aux anges !
Ceux qui craignent l'endormissement provoqué par les styles intello-pompeux n'ont aucun souci à se faire ! Sophie Lorotte a choisi de respecter l'esprit de l'époque élisabéthaine qui ne respectait rien ! Le théâtre du père William, avant tout vivant et foisonnant, aborde ici les thèmes intemporels d'histoires d'amours croisées et contrariées si souvent déclinées par la littérature puis le cinéma. Avec une pointe d'esprit manga, des costumes exagérés rappelant le cirque et des facéties sans nombre, cette mise en scène a décidé de populariser un théâtre truculent, souvent trop sacralisé. Certes, la poésie y perd quelque peu, comme le texte, sensiblement raccourci, mais au final, le résultat est assez tonique et surprenant pour que nous ne boudions pas notre plaisir. D'autant que les comédiens assurent ! À commencer par Stéphane Brel, toujours en grande forme, formidablement dynamique et expressif, faisant oublier par ses qualités d'acteur un physique presque trop parfait ! Nicolas Beaucaire (remplacé du 18 au 23 janvier par Jean-Christophe Laurier) donne belle allure à Démetrius et une joie communicative à Starveling, son second personnage. Cyril Aubin (les habitués du petit écran reconnaîtront sa frimousse), se glisse avec une insolente facilité dans la peau de Puck, un rôle hilarant, particulièrement remuant. Face à ces trois mousquetaires, Julie Deliquet et Herrade von Meier ne sont pas en reste, étonnantes de vivacité et de subtilité. David Seigneur (Obéron) est sobre et imposant, tout comme sa partenaire, Julie André (Titania) tandis que Frédéric Souterelle, aux allures de jeune Falstaff, incarne Bottom. Amours contrariées, fées espiègles, univers fantastique, rebondissements et happy end, la richesse de l'univers Shakespearien est restituée par une distribution qui va emporter votre adhésion.
Zoom par Philippe Escalier
Paru le 15/01/2005

-
Haut