Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


“1-2-3 Sardines”
Le spectacle qui donne la pêche !
En écrivant une nouvelle pièce qui fonctionne à merveille,
les auteurs de "Court sucré ou long sans sucre ?" viennent de renouveler, à la Comédie-Bastille, leur abonnement au succès.
Vincent Bertin est un entrepreneur dans le ton, n'ayant pas peur de surfer sur Internet.
Débordé, il vient de créer une société ambitionnant de meubler le littoral européen d'habitations de loisir. Chez lui, comme baby-sitter, il emploie Gwyneth, la nièce de son principal actionnaire. Peu importe que la jeune fille soit neurasthénique et dépressive, puisqu'il est prêt à tout pour réunir ses capitaux. Y compris taxer son futur beau-frère, plutôt du genre "pigeon". Tout irait pour le mieux si une marée noire gigantesque ne venait couler la toute nouvelle boîte. Une "cata" qui en cache une autre, puisque Nathalie Bertin, ne supportant plus les absences de son mari et ses agissements curieux envers Gwyneth, décide de divorcer. "Je le quitte, c'est lui qui part", explique-t-elle à l'ami du couple, tout en préparant les valises du malheureux Vincent. Des répliques croustillantes et d'excellents acteurs, pas un ingrédient d'une bonne comédie n'a été oublié. Aux côtés de l'excellent trio qui a signé la pièce, Sylvie Audecœur, David Basant et Olivier Yéni, on savoure la présence de Didier Constant, il nous concocte un simplet désopilant, et de Christelle Reboul qui a la chance de jouer un personnage qui ne fait pas dans la dentelle. La jeune comédienne débute déprimée pour finir débauchée, l'occasion pour elle de démontrer qu'elle est formidablement à l'aise dans tous les rôles. C'est avec une intense jubilation que tous les cinq, mis en scène par Jean-Luc Moreau, viennent interpréter une comédie digne de ce nom. Évidemment, le public mord à l'hameçon !
Zoom par Philippe Escalier
Paru le 10/01/2005

-
Haut