Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

© Léa Comelli
Zoom par Philippe Escalier
Éléonore Arnaud et Valérian Béhar-Bonnet
dans Cookie

Ces deux jeunes comédiens au parcours déjà riche sont à l'affiche de la Huchette avec « Cookie », spectacle plébiscité par la critique et le public. L'occasion de revenir avec eux sur leur parcours marqué par le talent et la passion.
Éléonore Arnaud sort du Conservatoire en 2014. Son premier projet sera « La Discrète amoureuse » de Félix Lope de Vega que Justine Heynemann adapte (avec Benjamin Pénamaria) et monte au Théâtre 13, dans un rôle qui lui vaudra une nomination aux Molières. Beaux débuts ! Dans la foulée, elle intègre la compagnie « Le Birgit Ensemble », dirigée par Julie Bertin et Jade Herbulot et constituée d'une partie de sa promotion du CNSAD. Ensemble ils créent des spectacles politiques dont « Berliner Mauer : vestiges », « Memories Of Sarajevo », « Dans les ruines d'Athènes » et « Roman (s) national » autour de la Vème République. « Le Birgit Ensemble » aime aussi à se transformer en cabaret politique consacré à la politique française et européenne avec des chansons écrites par avec des chansons écrites par le parolier Romain Maron et mises en musique par le compositeur Grégoire Letouvet. Le « Birgit Kabarett » se produira au printemps, notamment au Rond-Point et au Théâtre de Chatillon (infos sur : https://lesindependances.com/fr/projects/birgit-kabarett).

Éléonore Arnaud fait partie, depuis 2011, du "Collectif 49701", créé par Clara Hédouin et Jade Herbulot lors de leur rencontre au Studio d'Asnières, avec lequel elle adapte (et modernise) le roman « Les Trois Mousquetaires » en série théâtrale. Le roman est découpé en 6 parties, 6 saisons, soit 19 épisodes qui se jouent en extérieur uniquement, avec la ville comme décor. Un spectacle itinérant donc, à découvrir un peu partout en France... (infos sur leur site : http://collectif49701.fr/evenements/ )
La série théâtrale est d'ailleurs elle-même adaptée pour la TV et est disponible gratuitement sur ce lien : https://www.france.tv/spectacles-et-culture/theatre-et-danse/les-trois-mousquetaires-la-serie/


L'idée du spectacle « Cookie » germe en 2017. Justine Heynemann appelle Éléonore Arnaud pour lui dire qu'elle a découvert, un peu par hasard, un roman autobiographique, traduit en français signé Cookie Mueller, une américaine libertaire, ayant vécu une vie assez rock'n'roll, et qu'elle serait parfaite pour incarner cette femme haute en couleurs. Ne restait plus qu'à trouver le biais pour l'adapter au théâtre. Justine et Éléonore se mettent toutes deux à la tâche et très vite s'impose l'idée d'utiliser la musique live pour recréer une ambiance de show à l'américaine, avec une bande son vivante, présente, vibrante, LIVE.

C'est là qu'intervient Valérian Béhar-Bonnet qui se charge de la création musicale, de l'accompagnement instrumental et de l'interprétation de différents personnages secondaires. Parfait pour le jeune comédien, lui aussi artiste dans l'âme, qui a toujours aimé chanter.

Liberté est l'un des mots que l'on doit associer à son parcours. Il débute le piano à huit ans, avant de se mettre à la guitare à 12 et de faire beaucoup de théâtre au moment du lycée. Après son bac, il est repéré par une compagnie de La Rochelle, qui l'engage comme comédien ainsi que comme professeur pour les élèves amateurs. Il apprend le métier pendant trois ans puis, désireux de profiter de la vie, sans rien vouloir planifier, après le bac, il part en vadrouille avec sa guitare en Amérique du Nord et du Sud. À son retour l'envie de reprendre le théâtre s'impose à lui. Valérian Béhar-Bonnet s'inscrit alors aux cours de Jean-Laurent Cochet où il rencontre les membres de sa compagnie « Les Mauvais Élèves », une joyeuse bande de jeunes comédiens désireux de revivifier le spectacle vivant en reprenant des classiques avec beaucoup de contre-emplois, comme dans leur cinquième spectacle, « Les amoureux de Molière » joué à Avignon et en tournée.

Avant « Cookie », Valérian Béhar-Bonnet a rencontré Justine Heynemann dans « Songe à la douceur », adaptation d'un roman de Clémentine Beauvais, transposition contemporaine de « Eugène Onéguine » de Pouchkine. Cette pièce, où il interprète Vladimir Lenski, lui permet à nouveau de mobiliser l'ensemble de ses talents mais aussi d'apprendre à jouer de la batterie.

En 2023, il monte un opéra avec « Les Mauvais Elèves », dans un style un peu décalé qu'il affectionne, une « Cendrillon » de Jules Massenet, avec au plateau 60 élèves du conservatoire de la ville de Versailles.
Comme acteur et compositeur de la bande son, il est à l'affiche en 2022 du film de Loïc Paillard, « Les lendemains de veille ».

De cette formation et de cette aptitude à pouvoir faire presque tout sur scène, il garde le goût des spectacles pluridisciplinaires comportant de la musique, de la danse et du chant. On en veut pour preuve sa participation à la reprise à la Cartoucherie du « Misanthrope » joyeusement moderne et subtil de Thomas Le Douarec, très remarqué lors des deux derniers festivals d'Avignon. Il y incarne un Clitandre précieux, évoluant dans un milieu « jet set » un peu décadent. Déclamer des alexandrins tout en jouant sa musique à la guitare électrique, le voilà parfaitement dans son élément !

Pour l'heure, et en attendant de les suivre dans leurs prochaines aventures, nous ne manquerons pas le rendez-vous qu'ils nous donnent sur la scène de La Huchette.
Paru le 01/02/2024

(31 notes)
COOKIE
THÉÂTRE DE LA HUCHETTE
Jusqu'au samedi 20 avril

SPECTACLE MUSICAL. Elle était écrivaine, critique d’art, strip-teaseuse et actrice fétiche de John Waters. Elle s’était émancipée à San Francisco, dans le Haight-Ashbury des grandes années hippies avant de côtoyer, à l’aube des années 80, les plus grandes figures de l’underground new-yorkais. Patti Smith, Keith Hari...

Voir tous les détails