Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
© Rocky
Interview par Philippe Escalier
"The Rocky Horror Show" au Lido 2 Paris
Rencontre avec le metteur en scène Christopher Luscombe

50 ans après sa création, le rock'n'roll musical culte de Richard O'Brien revient enchanter les Parisiens. Son metteur en scène, Christopher Luscombe, aborde avec nous son parcours et nous parle de cette grande fête contagieuse et transgressive autour des fiancés Brad et Janet, du docteur Frank-N-Furter et sa créature musclée, Rocky.
Christopher, vous qui avez travaillé au théâtre, à l'opéra et dans la comédie musicale, diriez-vous que le mélange des genres est l'une de vos caractéristiques ?
Je le crois en effet. J'ai toujours essayé de continuer à faire des choses différentes. J'ai été acteur pendant 17 ans et je suis metteur en scène depuis plus longtemps encore, et vous avez raison, j'ai un penchant pour varier les plaisirs. Cette année, j'ai fait « Rocky Horror » à Sydney, « Gypsy » à Tokyo en passant par « Le Barbier de Séville » à Garsington et « Private Lives » à Londres, soit une comédie musicale rock, une comédie musicale de Broadway en japonais, un opéra en italien et une pièce de théâtre. Je suppose que ce qui les unit tous, c'est la comédie. J'ai tendance à travailler avec du matériel comique, quoique dans des genres très différents. Cela dit, mon prochain opéra est « Tosca », c'est effectivement très sérieux, mais j'ai pensé qu'il serait bien pour moi de faire quelque chose qui ne repose pas sur le rire !

Pour quelle raison avez-vous choisi « Rocky » ?
Je n'avais jamais vu « Rocky Horror » lorsqu'on me l'a proposé il y a 18 ans, et je n'aurais jamais imaginé le réaliser. Mais je suis tombé amoureux de ce show où Richard O'Brien a si bien mêlé le glamour et la fantaisie macabre. Cela a été le spectacle le plus heureux et le plus gratifiant sur lequel j'ai travaillé, partout dans le monde. Il m'a ouvert des portes et un nouveau public tout en générant de nombreuses opportunités. Je pense qu'il est bon de se lancer dans des projets inattendus, car ils vous lancent des défis et vous font travailler plus dur, c'est idéal pour moi qui aime bousculer les choses.

Comment avez-vous fait votre casting pour Paris ?
Les acteurs qui vont jouer à Paris font partie du spectacle depuis un certain temps, jouant dans le West End de Londres et en tournée au Royaume-Uni. Certains d'entre eux sont en production depuis plusieurs années et ils sont si merveilleux que nous les avons invités à continuer, et ils n'ont pas eu besoin de beaucoup de persuasion ! Nous plaisantons en disant que c'est comme une famille, et parfois les gens s'éloignent et font autre chose, avant de revenir au bercail. « Rocky » crée une certaine dépendance, je pense. Nous avions besoin d'artistes capables de chanter, de danser et de jouer à un très haut niveau, nous sommes très chanceux d'avoir trouvé des interprètes aussi talentueux.

Vous avez beaucoup tourné avec « Rocky ». Avez-vous observé des différences de réactions selon les pays ?
Oui, cela varie énormément, même d'une ville à l'autre au Royaume-Uni, le nord étant généralement plus explosif que le sud ! Il y a un énorme public pour « Rocky » en Italie, en particulier dans une ville comme Milan, et ils étaient incroyablement enthousiastes en Israël. Barcelone l'a découvert récemment mais le coup de cœur a fonctionné à plein et nous avons toujours un accueil très chaleureux en Australie et en Afrique du Sud.
Paru le 17/02/2024
ROCKY HORROR SHOW
LIDO 2 PARIS
A partir du mardi 27 février

COMÉDIE MUSICALE à partir de 12 ans. 50 ans après sa création, le Rocky Horror Show arrive enfin à Paris dans sa version originale et dans sa production-anniversaire pour décoiffer le Lido 2 Paris pendant 6 semaines. Retrouvez Brad et Janet, deux universitaires bien sous tous rapports, coincés dans un manoir effrayant avec le charism...

Voir tous les détails