Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

Véronique Jannot
D.R.
Dossier par Jeanne Hoffstetter
Un atelier pour deux
au théâtre de Passy

A peine la pièce « Panique en coulisses » applaudie plusieurs mois d'affilée, quitte-t-elle les Variétés que son metteur en scène, Jean-Luc Moreau, investit la scène du théâtre de Passy où il met en scène et joue aux côtés de Véronique Jannot et Emmanuel Guttierez la dernière pièce de Laurence Jyl.



Laurence Jyl
Romancière, scénariste et dramaturge, auteure de la pièce

Quand un atelier, partagé par deux sculpteurs réunis depuis longtemps par leur passion, est soudain perturbé par un grain de sable, mille questions se posent. L'idée n'est pas banale que celle de réfléchir à ce qu'est un couple uni par la création, face à un couple uni par l'amour et la sexualité... « Un couple de sculpteurs unis par une grande complicité, partage un atelier depuis 18 ans. Partant de là, ma réflexion a été la suivante : est-ce que cette complicité dans la création peut être plus forte qu'un amour sexuel, ou est-ce une sorte de dépendance, l'un ne pouvant créer sans l'avis de l'autre, et inversement, tout en ayant chacun de son côté une vie sentimentale ? Est-ce que l'amour platonique est aussi fort que l'amour avec sexualité et peut-on le considérer comme un véritable amour ? C'est tout le propos de la pièce sous couvert d'une comédie qui va réserver des surprises. » Mais intervient au sein de ce couple, un troisième personnage... « Et là, ce qui m'intéresse, c'est qu'une rivalité va naître entre ce sculpteur et un beau garçon avec lequel Sabine est sensée partir pour l'Australie. On verra que la rivalité se joue à plusieurs niveaux et que plusieurs questions se posent. »

Fille d'Yves Jamiaque, on ne peut s'empêcher de penser que l'idée d'un tel sujet trouve ses fondements sur du vécu. Elle rit « Mon père était auteur dramatique et j'ai baigné depuis ma plus tendre enfance dans l'atmosphère du créateur qui avait besoin de l'autre. A chaque fois qu'il terminait une scène, il la lisait à ma mère et si elle ne réagissait pas comme il voulait, il déchirait la feuille. » Et le plaisir pour tous de retrouver la double présence de Jean-Luc Moreau ! « Il a été mon interprète et mon metteur en scène sur plusieurs pièces et j'ai du mal à m'en séparer quand il veut bien ! Je le considère comme l'un des plus grands directeurs d'acteurs, avec un très grand respect de l'auteur. C'est un bonheur de travailler avec lui ! »


Véronique Jannot

est Sabine

Qu'elle écrive, joue, chante ou défende une cause, ce n'est pas « Un atelier pour deux » qui risque d'entamer l'enthousiasme et le bonheur de vivre qu'elle porte en elle. Intarissable sur la pièce, elle raconte. « Tout se passe dans un atelier de sculpteur occupé par Sabine et Bertrand, deux personnalités très différentes, au style totalement différent aussi, mais qui n'empêche pas entre eux une complicité folle. C'est un véritable couple qui partage une passion, mais sans le lit puisque chacun a sa vie sentimentale indépendante. Tout ça pourrait durer encore longtemps jusqu'à l'arrivée d'un grain de sable qui s'appelle Guillaume... Se joue alors une rixe émotionnelle et verbale particulièrement intelligente entre les trois. Bertrand sait sur quel bouton appuyer pour ébranler les certitudes de Sabine qui est une femme libre. Mais au-delà, j'y vois aussi le refus de vieillir quand Sabine envisage un changement de vie basé sur une pulsion sexuelle. Pour moi, cette pièce est jubilatoire et dès que je l'ai lue, j'ai eu envie de défendre et d'incarner Sabine, tout en étant totalement séduite par le personnage de Bertrand et par ce couple qu'ils forment. Je trouve que cette façon de réfléchir à ce qu'est le couple, l'amour, et d'en parler comme ça est très nouveau, et ça aussi c'est formidable à défendre. D'autant que ce sera avec Jean-Luc que je connais bien et là on va s'amuser ! Je n'ai jamais travaillé avec Emmanuel que j'ai le plaisir de découvrir. Enfin, nous aurons le bonheur de jouer dans le parfait écrin qu'est le théâtre de Passy, pour faire vivre cet atelier. »

Outre ce présent qui la réjouit, son dernier ouvrage « Le présent est mon refuge » est déjà un succès, et parce qu'il se trouve que les années 80 ont fait d'elle une artiste qui a compté dans le domaine de la chanson, elle fera partie au printemps de la tournée Hits 80's Live. « Et ce sera dans les Zéniths, pour moi qui n'ai jamais fait de scène ! Alors oui, je m'amuse de la vie ! »


Emmanuel Guttierez

est Guillaume, l'ingénieur en métaux

La pièce, Laurence Jyl, la littérature, le théâtre... La conversation est sérieuse, animée et joyeuse. A son tour il raconte, expose le sujet et s'enthousiasme. « Pour être précis sans être exhaustif c'est l'histoire... » Compris, les détails nous les garderons pour nous et laisserons le soin aux spectateurs de les découvrir. « Guillaume est un garçon à l'esprit scientifique, un peu droit dans ses bottes, qui est là complètement en décalage, et moi j'aime ne pas être dans ma zone de confort, j'aime aller voir ailleurs si j'y suis. J'aime avancer masqué, ce qui me permet d'oser plus de choses. Il y a des moments très drôles dans cette pièce qui n'exclue pas non plus l'émotion par les questions qu'elle soulève. » De Laurence Jyl, il connaissait déjà le travail. Il en aime l'écriture extrêmement fluide, efficace, qui ne recherche pas nécessairement les effets, dit-il. « La partition est tellement bien écrite, la pensée est si logique ! Écrire une comédie procède d'un sérieux travail de fond. Et je ne vous cache pas que travailler avec Jean-Luc Moreau, j'en rêvais depuis longtemps. Quant à Véronique Jannot pour laquelle j'ai une grande admiration, je l'ai toujours suivie. Tout contribue à ce que cette pièce soit pour moi un bonheur total à jouer ! » Emmanuel Guttierez dit ressentir profondément les choses, avoir des goûts assez disparates, être un garçon hybride. « J'ai commencé par le Boulevard au théâtre mais je me suis aussi régalé avec des pièces assez sombres. Le paradoxe m'inspire aussi. Mon plaisir d'acteur est de servir la partition telle qu'elle est, d'être le plus malléable, le plus réactif, le plus caméléon possible. A la fois instrument et instrumentiste, j'ai trouvé mon compte dans le théâtre en me disant : j'ai un alibi. Et c'est une sensation très agréable ! »
Paru le 15/02/2024

(52 notes)
UN ATELIER POUR DEUX
Théâtre de Passy
Jusqu'au mercredi 1 mai

COMÉDIE. Cette comédie est un souffle de bonheur et de drôlerie. Cet "Atelier pour deux" est avant tout le lieu de la créativité, de la complicité artistique et du partage que vivent Sabine et Bertrand. Jusqu'au jour où l'amour frappe à la porte et que tout bascule. La pièce de Laurence Jyl nous propose av...

Voir tous les détails