Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
D.R.
Zoom par Patrick Adler
Zack & Stan
Les sales gosses de la magie

Cocteau aurait sûrement apprécié ces "Enfants terribles" de la magie qui combinent talent, humour et insolence.
Dans leur blender où passent lessive, souris blanches et poissons, quelle est la recette de ce cocktail "Zack & Stan's Spirit" qui ravit tant petits et grands ?
La salle est comble et, ô surprise, remplie à moitié d'enfants qui, depuis leur "Incroyable talent" fin 2019, sont devenus de véritables aficionados de ce duo de quadras qui ont l'âge de leurs parents mais l'humeur et l'humour d'adolescents. Ils annoncent tout de go la couleur : "Nous sommes des sales gosses !" et, comme la convention du théâtre l'exige implicitement, le public - petits et grands donc - accepte la définition, comme la prise d'otages annoncée et le parcours comico-sadique jalonné d'épreuves dignes de "Fort Boyard".

D'autant que si la peur est au rendez-vous - la première étant d'être choisi pour monter sur scène et servir de cobaye - ils ont le chic de tout faire passer crème... à coup de sucettes (merci, au passage à Chupa Chup's, leur sponsor ?) et de confettis. Le tout ponctué de "Féérie !" clamé à la fin de chacun de leurs tours. Alors, malgré les frissons qu'ils provoquent - le bras transpercé sous hypnose, le pétard-roulette russe, le blender de la mort... - on comprend vite la recette de leur succès.

D'une, les ingrédients : un capital-sympathie jamais entamé, un vrai sens du rythme, un sourire coquin, une connivence avec le public, une vraie virtuosité, une impeccable complicité et une impertinence revendiquée. Secundo, les ustensiles : une machinerie digne de Dr Folamour ou Frankenstein sur scène, quelques séquences-vidéos irrésistibles, une bande-son au cordeau. Activez le blender et vous recueillez un cocktail qui se sirote avec bonheur.

Se dire qu'ils sont eux-mêmes papas ajoute à la crédibilité de leurs tours : ils connaissent par cœur les codes, la psyché des gamins et donnent peut-être une leçon à tous ceux qui pourraient avoir oublié leur âme d'enfant. Comme ils rient de tout comme d'eux-mêmes et qu'ils sont infiniment sympathiques, leur rire est communicatif. C'est comme cela qu'on les aime. Aimer à faire peur... Serait-ce un oxymore ?
Paru le 13/11/2023

(29 notes)
ZACK & STAN – LES SALES GOSSES DE LA MAGIE
GRAND POINT VIRGULE
Jusqu'au dimanche 14 janvier 2024

MAGIE NOUVELLE à partir de 8 ans. Garder son âme d’enfant est une chance… sauf pour des Sales Gosses ! Entre grandes illusions, mentalisme et tours à quelques centimètres de vos yeux, nos deux sales gosses de la magie n’ont plus aucune limite : un délicieux cocktail à la souris ou à la lessive, une roulette russe et une séance d’a...

Voir tous les détails