Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

D.R.
Zoom par Philippe Escalier
Les Téméraires
mis en scène par Charlotte Matzneff

Charlotte Matzneff n'a pas fait le dernier festival d'Avignon pour rien : en plus de jouer dans « Le voyage de Molière » et « Le Huitième ciel » deux pièces de Jean-Philippe Daguerre, elle a mis en scène « Les Téméraires » qui sont à l'affiche de la Comédie Bastille.
Nous sommes en 1894. La France est divisée comme jamais. Un capitaine vient d'être déclaré coupable d'espionnage. Il est juif. Très vite, il semble que les choses ne sont pas aussi claires que l'armée s'obstine à le proclamer. Émile Zola s'intéresse à cette affaire. Georges Méliès, à l'origine des balbutiements du cinéma, réalise, de son côté, un film (d'une dizaine de minutes, (ce qui est long pour l'époque), consacré à la défense de Dreyfus. Il sera ainsi considéré comme le premier réalisateur d'un film politique (censuré) dans l'histoire du septième art. Julien Delpech et Alexandre Foulon ont écrit « Les Téméraires » autour de l'histoire de ces deux hommes devenus, l'un avec sa plume, l'autre avec sa caméra, les défenseurs de Dreyfus à une époque où déjà l'antisémitisme faisait fureur. C'est dans cette pièce que Stéphane Dauch, Armance Galpin, Antoine Guiraud, Romain Lagarde, Barbara Lamballais, Sandrine Seubille et Thibault Sommain donnent vie à trente personnages sous la direction de Charlotte Matzneff.

Il y a deux ans, Julien Delpech croise Jean-Philippe Daguerre dans un train et lui propose la pièce. Intéressé mais pris par le temps, il propose à l'auteur de s'adresser à sa femme, Charlotte Matzneff. Les premiers contacts ont lieu quand Julien Delpech et Alexandre Foulon viennent voir sa mise en scène des « Trois Mousquetaires ». « J'ai lu leur pièce qui m'a beaucoup plu mais il me semblait intéressant de développer certains personnages comme les deux femmes ayant marqué la vie de Zola et qui lui ont donné la force d'aller au bout de cette histoire ». Et Charlotte Matzneff d'ajouter : « L'attitude généreuse de la femme de Zola après sa mort, qui ouvre les bras à la maitresse de son mari, devenant une seconde mère pour les enfants de l'autre lit, est admirable. Nous avons travaillé ensemble régulièrement, j'ai exprimé mes souhaits, Julien Delpech et Alexandre Foulon ont écrit. Au bout d'un an, la pièce était parfaitement ficelée et a su attirer l'attention des producteurs».

Par son travail, Charlotte Matzneff a illustré avec brio cette vision de l'Affaire observée à travers le double prisme de Zola et de Méliès qui provoque le rire avec des images burlesques ayant le mérite de rendre le propos plus léger et plus ludique et d'aller dans le sens de l'énorme mascarade qu'a été le procès d'Alfred Dreyfus.

Après une représentation en sortie de résidence devant des élèves qui ont manifesté leur intérêt en posant une foule de questions, suivie d'une vraie première ovationnée au Théâtre des Gémeaux Avignon, « Les Téméraires » poursuivent leur chemin, donnant de la voix, à travers l'Affaire Dreyfus, en faveur de tous ceux qui, en France et de part le monde, ont été victimes d'injustices et de racisme.
Paru le 12/09/2023

(123 notes)
TÉMÉRAIRES (LES) - Comédie Bastille
THÉÂTRE DE LA COMÉDIE BASTILLE
Du jeudi 7 septembre 2023 au dimanche 16 juin 2024

THÉÂTRE CONTEMPORAIN. En plein succès littéraire et contre l'avis de son éditeur, Zola enquête sur le cas Dreyfus. Depuis son studio de cinéma, Mélies, lui, s'engage à dénoncer un mensonge d'Etat. Malgré les menaces et soutenus par leur femme, l'un écrit l'article le plus connu de l'histoire, l'autre réalise le premier...

Voir tous les détails