Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Patty Diphusa
La Vénus des lavabos
Première adaptation théâtrale française du roman de Pedro Almodovar, ce portrait de femme fatale est restitué avec sensualité et fougue par Sophie Nicollas.
Elle ne connaît rien de plus déprimant que le mariage et assume avec provocation sa beauté et son intelligence. À trente ans, Patty Diphusa, est une star du porno, domaine dans lequel elle fait figure d'athlète de haut niveau. D'ailleurs, à son âge, dans le X comme dans le sport, l'heure du bilan ne tarde guère à sonner. La Miss fait le sien avec du champagne, de la coke et devant une caméra vidéo, on ne se refait pas ! Ses amies qu'elle déteste, ses rencontres récentes (un couple gay), son coup de foudre pour un chauffeur de taxi aux allures de Robert de Niro, tout ce petit monde est campé avec truculence. Simple déformation professionnelle, elle n'a pas la langue dans sa poche et lance, avec des attitudes sans équivoque, des mots très crus. On se délecte des expressions toujours imagées et salaces de la star, habituée des sorties de boite, « tête haute et culotte à la main », attendant de ses partenaires « qu'ils bandent, au moins par politesse ».

Sans vulgarité, mais avec franchise, Sophie Nicollas explore les chemins de la provocation, sans rien cacher de la fragilité de son personnage. Olivier Boucreux lui apporte une aide précieuse. Sa mise en scène, avec la présence d'une caméra, fait la part belle à la vidéo. Avec subtilité, il a su illustrer ce texte fort au point de le rendre réaliste et émouvant. La jeune actrice peut alors s'épanouir dans son personnage, exubérant et subtil, comme on les aime !
Zoom par Philippe Escalier
Paru le 06/09/2004

-
Haut