Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

D.R.
La Claque
Théâtre de la Gaité Montparnasse
Avec « La Claque », Fred Radix vient nous raconter l'histoire d'une très vieille technique d'applaudissements rémunérés, encore utilisée dans certains théâtres au XIXème siècle. L'excellence de la narration, la complicité avec le public-partenaire, l'humour et la qualité de l'interprétation font de ce spectacle original un moment des plus réussis.

Pour retracer le fonctionnement d'une pratique très ancienne remontant à la Rome antique et consistant à séduire l'auditoire par des réactions enthousiastes artificielles venues de personnes payées pour l'occasion, Fred Radix a imaginé un scénario très riche.
Nous voici priés d'assister à la création d'un opéra en 1895 dont le chef de la claque se retrouve subitement dépourvu de complices à quelques heures de la première. Il s'agit donc de reconstituer dare-dare une équipe et ce sont les spectateurs du théâtre de la Gaité qui vont pallier ce manque et recevoir, dans la foulée, l'indispensable formation adéquate. Théâtre dans le théâtre, le procédé fonctionne admirablement. Il permet de découvrir les différentes composantes de la claque, chargées de restituer toutes les réactions possibles d'une véritable assistance subjuguée par le spectacle (rires, étonnements, bravos). Toujours friands de ce genre d'interactions, les spectateurs présents à la Gaité réagissent à la perfection. Ils sont si efficaces que l'on jurerait qu'ils ont bénéficié d'une ou deux répétitions préalables. Le système de collaboration au débotté fonctionnant à merveille, l'on savoure d'autant plus l'histoire croquignolesque et drolatique qui caractérise cet opéra imaginaire, rappelant au passage certains livrets abracadabrantesques ayant marqué l'histoire de l'art lyrique. Le scénario particulièrement bien ficelé de Fred Radix, servi par une interprétation remarquable, en devient irrésistible. Aux côtés de l'auteur, Alice Noureux et Guillaume Collignon font merveille et, avec brio, mettent en valeur tous les aspects comiques et loufoques de cet opéra démentiel propulsé par une toute nouvelle « Claque » magistrale. On comprend alors aisément pourquoi, en regardant ce spectacle dans le spectacle si bien orchestré et joué dont il est en outre le participant direct, le vrai public de la Gaité est si euphorique. Quand le divertissement est aussi réussi, subtil et surprenant, nul besoin de claque pour assurer son succès.
Zoom par Philippe Escalier
Paru le 07/11/2022
CLAQUE (LA)   (23 notes)
THÉÂTRE DE LA GAITÉ-MONTPARNASSE
Jusqu'au mercredi 26 avril 2023

COMÉDIE. Il ne reste plus qu'une heure trente avant le début de la première pour faire répéter les claqueurs novices en leur interprétant des extraits du spectacle qui ne compte pas moins de cinq actes, quarante musiciens et trente changements de décors ! La tâche est ardue, ils ne sont que trois, et ce so...