Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

©Emmanuel Guillon
Christophe Guillon
auteur du « Secret de Sherlock Holmes »
Auteur de plusieurs spectacles, Christophe Guillon s'est lancé dans l'écriture d'une pièce policière autour du personnage mythique de Conan Doyle. Depuis sa création, la pièce accumule les succès. Elle sera à nouveau à l'affiche du La Bruyère à la rentrée avec Hervé Dandrieux, Emmanuel Guillon, Laura Marin, Didier Vinson et Christophe Guillon qui a bien voulu se soumettre à notre interrogatoire.
Comment vous est venu l'idée de cette pièce ?
Christian Chevallier m'a fait découvrir l'univers de Conan Doyle que je connaissais peu. Je me suis plongé dans les nouvelles et je suis tombé amoureux des personnages et de l'ambiance victorienne. C'est un terreau extraordinaire d'aventures, de suspens et d'exploration de la nature humaine. Christian avait écrit une pièce « 221 B » et il voulait la remonter. Je lui ai dit «OK mais je réécris quasiment tout !». Je voulais récréer l'humour British avec l'esprit français. Je me suis tellement immergé dans cet univers que faire parler Holmes ou Watson a fini par me paraître presque naturel.

Installer la pièce à Paris a dû, par contre, vous mettre un peu la pression ?
Oui ! Nous l'avons créée en Avignon en 2019 et le public a répondu présent tout de suite. Transformer l'essai en venant à Paris n'était pas évident. Je pense qu'après la Covid, on est tombés au bon moment, avec cette envie un peu générale d'aller au théâtre pour s'évader du quotidien et passer une soirée divertissante. Avec, de surcroit, la chance de jouer au La Bruyère qui correspond bien à notre univers avec un public à l'affût de nouveautés et de bonnes histoires. De plus, le rapport salle/scène est parfait. On s'est donc trouvés au bon moment au bon endroit.

Vous avez fait une mise en scène très cinématographique émaillée de nombreuses références.
Ma grande passion, c'est le cinéma donc j'ai ressenti le besoin de faire toute une série de clins d'œil à des films cultes et puis je trouvais que c'était important ce jeu des références pour le public à qui le cinéma parle forcément beaucoup. Mais l'autre jour, j'ai lu une critique disant que j'avais fait une mise en scène de comédiens. Cela me convient aussi. Je travaille énormément avec eux, ils m'inspirent, je ne veux rien faire de conceptuel, je laisse parler les sentiments. Jean Renoir disait : « C'est le sentiment qui fait la mise en scène ». J'y crois beaucoup. Je ne cherche pas à être original à tout prix, d'ailleurs, j'aime cette citation de Woody Allen disant : « L'originalité consiste à essayer de faire comme tout le monde sans y parvenir !». Et puis, ce que j'aime avant tout c'est la direction d'acteurs. Très cinéphile, il ne faut pas compter sur moi pour faire du déclamatoire. Il faut parler vrai ! Ce que font très bien les comédiens talentueux qui m'accompagnent sur scène.

Ce qui a dû beaucoup vous plaire, c'est de décrocher une récompense lors d'un festival de films policiers !
C'était au festival de Cognac qui remet depuis 4 ans un prix, celui du meilleur spectacle policier et nous l'avons obtenu en 2021. J'étais très fier que le travail de toute une équipe soit ainsi récompensé, d'autant que c'est le public qui a voté. Cela me donne des ailes pour continuer à écrire et à proposer des spectacles
Interview par Philippe Escalier
Paru le 12/10/2022
SECRET DE SHERLOCK HOLMES (LE)   (51 notes)
THÉÂTRE LA BRUYÈRE
Jusqu'au vendredi 30 décembre

COMÉDIE à partir de 12 ans. Londres, 1881, Sherlock Holmes, et le docteur Watson qui deviendra son fidèle complice, sont sollicités par l'inspecteur Lestrade de Scotland Yard... Pour mener à bien une épineuse enquête. Un cadavre a été découvert sur les bords de La Tamise... C'est du reste cette affaire qui liera à jamais le ...