Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Frédéric Jessua


Fabian Chappuis
pour “Je pense à toi” au Théâtre 13
Complice de Colette Nucci à la direction du théâtre, ce jeune metteur en scène, guidé par le cœur, "les tripes" et l'instinct, regorge d'idées originales et d'envies. Témoin, "Je pense à toi", pièce programmée fin avril.
Après cinq ans de cours de théâtre, qu'il suit néanmoins toutes oreilles ouvertes, Fabian Chappuis comprend rapidement que "l'autre côté" du miroir l'intéresse bien davantage. Fort d'avoir ainsi vu et assimilé le mode de fonctionnement de cet être particulier qu'est le comédien, il intègre la Compagnie de Colette Nucci à Bougival, travaille sur les décors, la scénographie, diversifie ses expériences, élargit le champ de ses implications avant d'accéder à la mise en scène. C'est débordant d'idées, de passion et d'énergie, qu'il crée en1998 sa propre compagnie. "J'avais envie d'expérimenter le mélange des différentes formes artistiques. De ne pas me cantonner aux normes classiques du théâtre, mais d'essayer de faire cohabiter la danse, la musique, le texte, la vidéo." La volonté clairement affirmée de Fabian Chappuis est de faire en sorte que le spectateur abandonne ses repères et se laisse envahir par un autre univers le conduisant à découvrir ce qu'il porte au fond de lui-même. Le replacer en quelque sorte en état de disponibilité de manière à ce qu'il s'ouvre totalement à ce qui se présente.


"Nous sommes là
pour ouvrir
un espace,
des horizons
d'où chacun
sortira grandi"...


Ainsi, "Je pense à toi" (de Frank Smith), spectacle surprenant, étrange et magnifique dont le jeune metteur en scène signe également l'adaptation, la scénographie et les costumes, témoigne-t-il de ses ambitions artistiques. Tenter de le résumer serait à la fois vain et dommage. "Ce que je développe dans ce spectacle, ce sont des champs sensoriels, de l'émotion pure. Le spectateur sera surpris, chamboulé, fasciné, mais jamais indifférent à ce voyage très sensuel au cœur du sentiment d'amour quelle qu'en soit la forme. Chacun picorera ce qu'il veut et revisitera ainsi sa propre histoire." Ce qu'exprime le jeune homme au fil de son discours passionné se résume ainsi : il est bon parfois de mettre son intelligence en sommeil, de baisser la garde afin de laisser ses sens s'abandonner à la magie qui leur est offerte. Sacré défi dans un pays cartésien! Sacré défi oui, mais déjà plusieurs fois relevé avec succès au cours de sa jeune carrière, notamment à travers la création de "Loin de" de Laurent Mauvignier.

Le Théâtre 13 a plus que jamais le vent en poupe grâce à une production particulièrement dynamique où viennent volontiers puiser les programmateurs.
Portrait par Jeanne Hoffstetter
Paru le 15/03/2004

-
Haut