Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Patrick Guillemin
dans “La Peau du personnage”
Sur une idée digne d'un conte extraordinaire, Patrick Guillemin vagabonde dans un monde imaginaire tout en offrant une démonstration de ses talents d'acteur, bien réels.
Un peu comme Raymond Queneau dans Le Vol d'Icare, Patrick Guillemin part du principe que les personnages romanesques existent bel et bien. Kidnappés par les auteurs, ils incarnent des personnalités parfois peu ragoûtantes, d'où leur envie irrépressible de s'évader des œuvres qui les retiennent prisonniers. Ainsi Emma Bovary, avant l'intervention de Flaubert, était-elle en réalité une épouse aimante et fidèle, les Thénardier de forts braves gens. Nous sommes en plein délire et nous allons y rester ! Les idées les plus farfelues se croisent, entre la terrible police culturelle voulant la peau du fugitif, le psychiatre terrorisé, la vieille gardienne de bibliothèque encore agile au tricot, le public qui fait partie du décor. Patrick Guillemin, mis en scène par Gérard Hernandez - non avare d'idées -, a tant de facilité à se glisser dans la peau des divers personnages que c'en est un régal. Le spectateur se prend au jeu, tremble pour le héros et s'amuse à voir ainsi le comédien incarner à lui seul tous les participants d'un bon feuilleton à rebondissements, pimenté de suspense et d'humour. Se mettre dans la peau du personnage, la mission impossible de Patrick Guillemin est grandement réussie !
Zoom par Philippe Escalier
Paru le 15/11/2003

-
Haut