Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Anna Marchlewska


Le Secret des conteuses
au théâtre Déjazet
Auteure et metteur en scène, Martine Amsili fait revivre les jeux d'esprit et l'art de la conversation qui régnait au XVIIe siècle dans les salons de ces femmes érudites et mondaines. Décor, costumes, choix des actrices*, rien n'a été laissé au hasard.
Le propos : un après-midi de 1671, dans le Salon de Ninon de Lenclos, au 36 rue des Tournelles à Paris. Seules sont conviées pour leur grande éloquence et leur verve spirituelle, Mademoiselle de Scudéry, Madame de Sévigné et Madame veuve Scarron, qui deviendra plus tard Madame de Maintenon. C'est étrange, d'autant que leur hôtesse, avec la complicité de Louison sa chambrière, leur propose un curieux petit jeu : Le Secret des conteuses... Sur fond d'Histoire de France l'auteure nous invite à une comédie brillante, et très divertissante.

Anne Jacquemin est Ninon de Lenclos

Ravissante femme d'esprit, polyglotte, athée, courtisane et collectionneuse d'amants célèbres jusqu'à un âge très avancé, elle est aussi proche de Molière. Son Salon compte parmi les plus célèbres de l'époque. « Je me suis régalée en lisant ses biographies. J'apprends des tas de choses et j'adore ça ! Je me dis que c'est aussi pour ça que je fais du théâtre. Parallèlement, j'écoute beaucoup de musique baroque, je suis totalement plongée dans le Grand Siècle et me réjouis de jouer ce personnage d'une richesse inouïe. Pas simple car il y a chez elle une ambivalence entre la religion, les sens et la sensualité. C'est une cérébrale très spirituelle, épicurienne et amoureuse de l'amour mais qui a aussi donné naissance à un fils. On dit même que Louis XIV prenait ombrage de son Salon où se pressaient tous les grands hommes, car il éclipsait un peu la Cour, où elle n'a d'ailleurs jamais mis les pieds ! Tout ça est passionnant, sans compter cette langue superbe et difficile à apprendre, mais des contraintes va naître la liberté ! »

Annie Sinigalia est Madeleine de Scudéry

Femme de Lettres élevée par son oncle ecclésiastique, elle jouit d'une éducation exceptionnelle pour une femme de cette époque. Sa culture, sa préciosité et son esprit la font briller partout où elle passe. A 94 ans, elle quitte ce monde en femme libre comme elle l'a toujours été, attachée au célibat et à la défense des libertés féminines. « À travers "Le Secret des conteuses", la pièce passe l'époque en revue avec des nouvelles de la Cour, les écrits de Mademoiselle Scudéry qui s'était d'ailleurs baptisée Sappho ! Et ceux de Madame de Sévigné. Madame Scarron, devenue veuve, arrive à Versailles et commence à élever les enfants de la Montespan... C'est passionnant. En ce moment nous travaillons les liaisons car nous devons retrouver la qualité de cette langue qu'il ne faut surtout pas moderniser. Pas question, dans nos merveilleux costumes, de tomber dans le style "Pass moi l'sel !" On a rarement l'occasion, en dehors des classiques, de faire ce genre de travail. J'avais joué Ninon de Lenclos dans 'L'Allée du roi" de Nina Companez et je replonge avec plaisir sur ce pan de notre histoire, sur la condition de ces femmes cultivées, ce qui a forgé de telles personnalités. La vie de Madeleine Scudé

* Avec : Anne Jacquemin, Annie Sinigalia, Julie Judd, Niseema Theillaud, Léa Betremieux
Zoom par Jeanne Hoffstetter
Paru le 15/09/2019

-
Haut