Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Jean-Marc Demarle


Théâtre au sang
Panique au théâtre Charles Victor. Alors que le public impatient attend le grand retour de Tessa Saguine dans "Oh les beaux jours" de Samuel Beckett, la star se fait attendre... Jusqu'à ce qu'un corps, tombé des cintres, s'écrase brutalement sur la scène...
Journaliste, Eliane Arav met à profit son sens de l'observation, ses passions et son humour pour laisser courir sa plume. Une plume libre de ton qui explore aussi bien l'art du roman policier que celui de la dramaturgie. Fort à l'aise dans le monde du « polar », elle utilise cette fois sa connaissance du milieu théâtral, où elle a travaillé plusieurs années, pour nous livrer le premier tome d'une trilogie dont le héros, un certain Didier Didaille, commandant de police d'astreinte au théâtre, va nous entrainer dans une enquête peu banale et subtilement menée au cœur d'un monde où « tout se vit plus fort ».

Articuler l'action autour d'un policier de théâtre, fonction disparue depuis 2004, est à noter car c'est une première. Au fil des pages, l'auteure s'amuse en se jouant tout autant des codes du roman policier que de ceux du milieu théâtral. « Je suis journaliste dans l'âme et à l'époque j'observais cette cuisine intérieure. J'étais fascinée et j'ai adoré ça. En écrivant, j'utilise toujours par petites touches, des lieux que j'ai connus, des traits de caractères rencontrés, et j'aime, par le biais de personnages fantômes, faire ressurgir le passé et le Paris d'avant. Après "Leur trac au théâtre" qui était une façon d'entrer dans la tête des gens de théâtre, j'entre cette fois dans les murs. C'est toujours la vie du théâtre ! »
« Théâtre au sang », aux éditions Le chant des voyelles.
Paru le 15/05/2019

-
Haut