Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Alain Leroy


La  Révolte
Au théâtre de Poche
Mise en scène par Charles Tordjman, Julie-Marie Parmentier aux côtés d'Olivier Cruveiller, illumine "La révolte" de Villiers de L'Isle-Adam.
«Le théâtre me rattrape toujours par le col, au moment où je m'en éloigne.» La fragile Julie-Marie Parmentier avance sur le fil de l'absolu et sans hésitation tourne le dos à ce qui la blesse ou l'enferme... Deux années à la Comédie Française, «seulement» mais où l'amitié et le lien professionnel qui la lièrent à Catherine Hiegel demeurent aujourd'hui encore. Le beau projet d'un duo entre elles, que préparait Jacques Lassalle, est mis à mal par le décès récent de celui-ci et la voici de nouveau « Plongée dans un vide de tristesse où le théâtre n'a plus sa place. Mais Philippe Tesson est arrivé avec ce texte et ça a été un tel choc que je suis tombée follement amoureuse de ce personnage, de sa force, de sa poésie, de sa frustration de ne pouvoir rêver. Impossible de passer à côté d'un tel cadeau. »

Présentée en 1870, la pièce fit scandale et dut s'arrêter. Un théâtre nouvelle ère que le public n'était pas prêt à accepter : Autour de la table un banquier et sa jeune femme parlent argent, font des comptes, comme d'habitude. Mais sans crier gare ce soir-là, Elisabeth quitte brusquement « Ce mari pas méchant, mais à l'esprit étriqué. », sa petite fille et cette vie sans amour, sans idéal... Pour revenir quelques heures plus tard. Pourquoi ? « La porte ouverte. » Emportée par le feu qui l'anime la comédienne est intarissable sur ce personnage, sur le public plongé dans une écoute, une communion totale avec ses mots, son incarnation. « La révolte, on peut la jouer d'une façon amère, mais on peut aussi la jouer de façon lumineuse ! »
Zoom par Jeanne Hoffstetter
Paru le 18/05/2018

-
RÉVOLTE (LA)   (23 notes)
THÉÂTRE DU POCHE-MONTPARNASSE
Jusqu'au dimanche 15 juillet

C. DRAMA. Paris 1870, l’heureux banquier Félix converse sur les bilans et investissements du jour avec sa femme Élisabeth. On décidera d’expulser des locataires qui ne peuvent payer leur loyer et d’aller bientôt au théâtre pour se distraire. On se fera des éloges sur la fortune triplée de Félix par les soin...


Haut