Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


La Parisienne d’Alexandrie
à la Comédie Bastille
Isabelle de Botton reprend le spectacle qu'elle avait créé en 2009 au Studio des Champs Elysées sous le titre "Moïse, Dalida et moi."
Un spectacle inspiré de sa vie de petite fille née à Alexandrie, qui vécut une enfance heureuse jusqu'au jour où son père fut enfermé parce qu'il était juif. Elle avait quatre ans et demi, c'était en 1956, la crise du canal de Suez. Un drame dont on voulait la tenir à l'écart pour ne pas l'inquiéter, mais qu'elle aurait voulu comprendre. Puis le père revint, méconnaissable, et ce fut l'arrivée en France, la page que l'on tourne malgré la tristesse, l'intégration qu'il faut réussir fort de la richesse que l'on apporte, celle d'avoir connu d'autres choses avant de découvrir et d'aimer cette France qui vous accueille.

C'était ainsi dans la famille de Botton, on ne s'apitoie pas, on vit le présent en voulant que l'avenir soit beau. On imagine sans peine les raisons qui ont poussé Isabelle à reprendre ce spectacle d'où la drôlerie n'est pas absente. Mais on la connaît mademoiselle de Botton, il suffit de voir son parcours artistique et de la voir ici endosser tous ces personnages! Ça s'appelle du bonheur et du talent.

« J'ai trouvé que face à ces choses terribles auxquelles on assiste en ce moment, il était peut-être utile de remettre en lumière cette histoire, et de faire rire les gens en même temps... Faire rire est un tel plaisir ! J'ai éprouvé ça la première fois en jouant du Feydeau, on sent la vague des rires qui arrive sur la scène comme une vague de chaleur qui vous submerge, voilà comment je suis tombée dans cette marmite à quinze ans ! » Isabelle raconte tant de choses encore, qu'il faut aller la voir ou la revoir !
Zoom par Jeanne Hoffstetter
Paru le 28/11/2016

-
Haut