Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Pierre Forest
“Edmond”au Palais-Royal
Après "Le Porteur d'Histoire" et "Le Cercle des illusionnistes", Alexis Michalik entreprend de nous conter la genèse du chef-d'œuvre d'Edmond Rostand, "Cyrano de Bergerac", en nous plongeant dans l'intimité de ceux qui ont présidé à sa création. Pierre Forest, qui interprète le rôle du comédien-vedette de l'époque, Constant Coquelin, nous livre quelques secrets de fabrication de cette palpitante aventure humaine, d'hier et d'aujourd'hui.
Alors qu'il vient de tenir le rôle de Ragueneau dans le "Cyrano de Bergerac" mis en scène par Dominique Pitoiset à la Porte Saint-Martin, Pierre Forest fait sa rentrée dans cette pièce originale, véritable "making of" de l'une des pièces les plus populaires du théâtre français. "J'ai ressenti une grande joie en lisant le texte d'Alexis qui s'est emparé de l'aventure de Cyrano, des relations entre les gens de théâtre et d'une époque. Malgré les difficultés de tous ordres que rencontraient ces professionnels, l'émotion, la joie de créer, celle de vivre, sont omniprésentes. C'est une vraie comédie dans le sens où rien n'est évacué, ni la colère, ni l'enthousiasme, ni la cocasserie. Alexis s'est inspiré du film "Shakespeare in love" pour raconter, à partir de l'œuvre d'Edmond Rostand, la vie d'un théâtre, d'un auteur, d'un acteur, d'une troupe...

La barre est haute : nous serons 12 comédiens sur scène !" Pierre incarne Constant Coquelin, le pendant masculin de Sarah Bernhardt, jouée ici par Valérie Vogt. "La pièce se déroule essentiellement dans le Théâtre de la Porte Saint-Martin. On est en 1898, le cinéma est à peine naissant et le théâtre sur les Grands Boulevards bat son plein. Coquelin a claqué la porte de la Comédie-Française pour louer la Porte Saint-Martin. C'est un ogre qui cherche des œuvres. Au début de la pièce, il joue une pièce très controversée, "Thermidor", qui illustre l'essence totalitaire de la Révolution française. Mais le succès n'est pas au rendez-vous et il éprouve toutes les difficultés d'un homme qui dirige un grand vaisseau. Il rencontre alors Edmond Rostand (Guillaume Sentou), un homme timide, humble, bon et doué mais profondément déprimé, bien que marié à une femme qui l'aide et l'adore.

À partir de là, Alexis relate la fabrication de "Cyrano de Bergerac", mêlant la vie réelle à la création sur le papier : l'acteur, qui joue le rôle de Christian, tombe amoureux d'une habilleuse, Jeanne, et Edmond l'aide à écrire ses lettres d'amour. Jeanne va s'apercevoir que c'est en réalité Edmond qui les lui écrit, avec tous les mélis-mélos que cette situation va entraîner puisque la femme d'Edmond va elle aussi s'en inquiéter ! Du papier à la scène, le rythme sera très rapide, tout va se dérouler ici et maintenant." Les décors, les costumes s'attacheront, quant à eux, à recréer l'atmosphère de la fin du XIXe siècle. "Tous les acteurs seront sollicités à la machinerie, qui sera apparente, puisque nous nous promènerons dans près de quarante lieux. Nous partirons même en voyage !"
Portrait par Alain Bugnard
Paru le 01/10/2016

-
EDMOND   (79 notes)
THÉÂTRE DU PALAIS-ROYAL
Jusqu'au lundi 15 mai

COMEDIE. Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci: elle n’est pas encore écrite. Fais...


Haut