Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Kiron Espace : 20 ans déjà !
Dans la multitude de lieux culturels dont Paris foisonne, le Kiron Espace a pris, au fil des ans, une place à part. Théâtre, danse, expositions, productions télévisuelles, édition musicale et littéraire et même restauration forment les éléments d'un ensemble unique, ayant réussi le mélange des genres.
Tout commence il y a vingt ans sous l'impulsion de Cesare Rancilio. Ce promoteur immobilier italien, mécène dans l'âme, est désireux de placer, selon ses termes, "l'épanouissement de l'homme au centre de son action". Kiron Association est créée pour répondre à cette ambition, en plaçant un espace doté de moyens techniques et financiers au service d'artistes, et ce, dans les domaines les plus variés. L'idée n'aurait pas eu le succès qu'elle connaît si elle ne s'était accompagnée de la volonté de structurer et de fédérer les diverses disciplines afin qu'elles s'enrichissent mutuellement au sein d'une organisation non hiérarchisée, placée sous le double signe de l'autonomie et de la responsabilité.

Un lieu unique, mais pluridisciplinaire

C'est à l'angle de la rue de La Vacquerie et de la rue Maillard dans le XIe arrondissement que s'installe l'association, dans les murs spacieux d'une ancienne fabrique de poinçonneuses de tickets de métro. La superficie est suffisante pour que les différentes activités, chacune régie par sa propre structure, puissent se développer. La première d'entre elles, Kiron Télévision, produit téléfilms, documentaires et spots publicitaires. La fabrication de programmes fait aussi partie de son domaine d'action. Thierry Ardisson est au nombre de ceux qui y montent leurs émissions, profitant d'infrastructures comprenant des salles de montage, de mixage ainsi qu'un plateau de tournage de 160 m2. Parallèlement à l'audiovisuel, les livres sont présents. Les Éditions du Félin d'une part, ont publié en 1988 Massoud l'Afghan dont le succès à permis de mettre en valeur un catalogue bien étoffé, comprenant notamment de la philosophie, des biographies et de la fiction, et d'autre part, Philippe Lebaud Éditeur davantage tourné vers l'histoire des civilisations et des sciences. Une dualité reproduite dans l'édition musicale avec Comotion Musique spécialisée dans l'enregistrement rock et Kiron Musik consacrée à la chanson française.

Le théâtre, objet de toutes les attentions

En mettant à l'honneur la création contemporaine et en multipliant les événements, l'Espace fait preuve d'une politique exigeante et riche insufflée actuellement par Jean-Marie Lehec. À la fois comédien, metteur en scène et directeur de compagnie, l'occasion le conduit un jour, à donner un spectacle au Kiron. À l'époque, il envisageait de travailler dans d'autres directions. Le théâtre songeait, de son côté, à redéfinir ses activités. De cette coïncidence est née leur collaboration. Jean-Marie Lehec devient responsable de la programmation. L'endroit lui semble idéal pour s'épanouir : l'organisation n'est pas pyramidale et chaque secteur, loin de se refermer sur lui-même, s'intéresse et agit sur la vie des autres. Mieux encore, la logique de fonctionnement consiste à donner aux divers projets une dimension pluri-artistique. D'évidence, la diversité pourrait être la devise de l'endroit. L'activité théâtrale, intégrant danse, concerts et spectacles jeune public, en est une parfaite illustration. Dans cette salle intimiste de 120 places, disposant d'une scène généreuse, certaines œuvres font l'objet de déclinaisons inattendues. Ainsi il y a six mois, Le Naufragé donne lieu à diverses manifestations autour de l'auteur et du pianiste Glenn Gould que Thomas Bernhard a mis au cœur de sa pièce. Autre originalité de taille, chaque année un festival "Premiers Gestes", consacre un mois entier à de jeunes créateurs. Les projecteurs sont alors braqués sur ceux qui font leurs premières armes dans le monde de la culture. À aucun moment, le Kiron n'obéit mieux à sa vocation que lorsqu'il donne ainsi la parole à de très jeunes artistes venus d'horizons les plus divers.

Expositions et restauration

Outre un Forum offrant à des sociétés extérieures un espace équipé, idéal pour les réceptions, le Kiron comprend également une galerie consacrée à l'art contemporain, où les expositions, dans un cadre spacieux et bien ajouré, sont régulièrement renouvelées. Enfin, cerise sur le gâteau, le restaurant maison, hisse un pavillon aux couleurs de l'Italie. Avec des prix raisonnables (entre 12 et 18 €) et des produits de bonne qualité, la cuisine du chef sicilien mérite le détour. Chaleureusement accueillis par son directeur, Pascal Guerlais, les clients du 8e sont choyés par un service irréprochable. Dans ce cadre discret et spacieux (à Paris c'est chose rare), il est agréable de venir grignoter après le spectacle, sans avoir à se déplacer. Les amateurs d'événements musicaux pourront aussi savourer les soirées exceptionnelles que le 8e organise une fois par mois sous la forme d'un dîner-concert alliant le plaisir de la gastronomie avec celui de la musique la plus éclectique (jazz, chansons italiennes ou bel canto), le tout dans un esprit de pur divertissement.

Une réussite durable

Le projet de Cesare Rancilio était, il y a vingt ans, un pari sur l'avenir. Ambitieux, un peu fou, il aurait pu avorter cent fois sans la ténacité de son fondateur et de son équipe. L'objectif affiché aujourd'hui est de rendre le lieu pérenne, non dépendant du mécénat, en donnant aux diverses branches d'activité les moyens d'être pleinement rentables, et ce, sans rien sacrifier aux exigences originelles. Gage d'une bonne gestion, cette politique entend amplifier la nouvelle dynamique qui caractérise le Kiron, vingt ans après sa création et dont le théâtre bénéficie pleinement. De fait, la saison théâtrale 2002-2003 marquée par une programmation diversifiée, sera un grand cru, avec notamment, à partir du 8 octobre, Une étoile et moi, spectacle consacré à Judy Garland. L'évocation musicale de la vie de cette grande star sera, sans nul doute, la plus belle façon de venir prendre ses quartiers au Kiron Espace.
Dossier par Philippe Escalier
Paru le 01/09/2002

-
Haut