Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©D.?Pallagès


Le Quatuor
Pour fêter le trentième anniversaire de sa naissance,
le Quatuor se fait "Danseurs de cordes".
Depuis trente ans, ils voguent de succès en triomphe de par le monde, recueillant au passage quelques lauriers, Molières et Victoire de la musique... Mais qu'ont-ils donc ces quatre messieurs en queue de pie ? Ils ont qu'ils nous enchantent par leur humour et leur gaieté. Ils ont aussi qu'ils nous jouent de l'archet mieux que fort bien, invitant Beethoven, Bach ou Mozart, prenant soin que rien ne déroute un public non averti mais, au contraire, reprenant des morceaux choisis, familiers, qu'il aime entendre...

Tenez, quand l'un de ces farceurs de génie ose Farinelli - mais oui - entonnant tout à trac «Lascia ch'io pianga» du Rinaldo de Haendel avant de s'en retourner à ses pitreries, c'est merveille et la salle jubile. Savamment concocté avec le concours d'Alain Sachs, leur complice de vingt ans et metteur en scène, ce nouveau voyage totalement inédit vaut le détour, fût-il important. Du classique au folklore ou à la variété, nous voici traversant les époques, les pays et les genres à un rythme effréné, sans que cela passe pour autant du coq à l'âne, bien au contraire ! Qu'ils dansent, jonglent, chantent, jouent de leurs cordes, s'amusent et nous amusent, fassent aux conventions de joyeux pieds de nez, ils le font en respectant des enchaînements savamment imaginés et fort astucieux.

Ils se nomment Jean-Claude Camors (violon), Laurent Vercambre (violon), Pierre Ganem (alto) et Jean-Yves Lacombe (violoncelle), et nous prouvent que, malgré ses trente ans, le Quatuor ne fait pas dans la routine et garde un œil malicieux ouvert sur le monde. Quel talent !
Zoom par Jeanne Hoffstetter
Paru le 02/12/2012

-
Haut