Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


L’Arche part à 8 heures
Un voyage mouvementé
Ulrich Hub semble tant aimer les enfants et les pingouins que L'Arche part à 8 heures est la troisième aventure qu'il leur consacre... Joli succès de librairies plusieurs fois primé, ce petit roman est aussi une pièce de théâtre applaudie au dernier Festival d'Avignon. L'histoire ? Trois pingouins s'aiment d'amour tendre, mais s'ennuient tellement sur la morne banquise à attendre qu'un événement vienne les distraire, qu'ils se chamaillent à propos de tout et de rien, Dieu existe-t-il vraiment ? Bizarre, personne ne l'a jamais vu... Moi j'y crois ! Moi non ! Le bien, le mal, je suis mauvais, tu es bon, et patati et patalère... Une chose est sûre, mieux vaut ne pas les approcher, car ils puent le poisson !

Mais soudain, le ciel se fait menaçant, arrive une colombe affolée, Dieu mécontent de ses créatures va tout effacer sous des tombereaux de pluie, vite deux pingouins doivent embarquer sur l'arche de Noé ! On connaît l'histoire... Mis en scène par Micha Herzog, qui en signe également traduction et adaptation, le spectacle se promène entre humour, poésie, clowneries, chansons rock ou reggae. L'amitié, la tolérance, les grandes questions existentielles, tout est là entre pitreries et chansons, à chacun de prendre et d'en déduire ce qui lui plaît dans ce spectacle iconoclaste ponctué par le rire des enfants présents dans la salle. Les pingouins ont de drôles de costumes tout droit sortis de Mad Max, Noé est absent, la colombe est sur les nerfs, les deux alcidés et leur passager clandestin ne vont pas tarder à la rendre chèvre ! Tout ce monde-là a du talent. Bref, une heure dix pour retrouver son âme d'enfant.
Zoom par Jeanne Hoffstetter
Paru le 12/05/2012

-
Haut